Calcul du fret routier : règle payant pour

Transport routier de marchandises

Le calcul du fret net routier concerne souvent le préacheminement ou post-acheminement.

Dans le cadre de cette tarification routière, les transporteurs interviennent. En effet, ces derniers proposent en général des prix en fonction de :

– zone de départ et d’arrivée,

– distance à parcourir,

– masse de la marchandise et son volume.

Comme en maritime, nous notons trois étapes.

Je vous présente les 3 étapes du calcul du fret routier :

– La détermination de la masse de taxation;

– Le calcul du fret brut avec le tarif dégressif,

– Le calcul du fret net tenant compte de la règle du ‘’payant pour’’ comme en aérien.

Je vous explique le calcul de ce fret routier.

Sans attendre, je commence par le calcul de la masse de taxation.

1 – CALCUL DE LA MASSE DE TAXATION DU FRET ROUTIER

Plusieurs transporteurs routiers

Pour déterminer la masse de taxation, on prend en compte trois éléments : la masse réelle, fictive issue du volume et masse au mètre plancher linéaire.

1.1 La masse réelle

Concernant cette masse, l’opération d’envoi nous la fournit.

Evoquons maintenant la masse fictive.

1.2 La masse fictive

Dans ce cas, il s’agit de déterminer une masse fictive. On convertit dans ce cas le volume en kilogramme.

Pour exercer cette conversion, on s’appuie sur le principe de base suivant :

1 tonne = 3 m3.

Nous avons aussi, 1 m3 = 330 kg.

Ainsi, la masse minimum à considérer ne peut être inférieure au produit du nombre de m3 par 330 kg.

Poursuivons notre analyse avec la masse au mètre plancher linéaire.

1.3 La masse au mètre plancher linéaire

Dans ce cas, lorsque l’envoi occupe le véhicule sur une longueur déterminée, la masse taxable ne peut être inférieure au produit de cette longueur par 1 790 (rapport masse / mètre linéaire).

N.B. : le mètre plancher linéaire = 1 790 kg.

Je vous donne la source de cette information :

– ‘’Valeur du Guide Transporter 2020 de Classe Export’’,

– ‘’Management des opérations de commerce international’’, 6e édition, page 40.

Pour mieux appréhender ces théories ci-dessus, je vous offre un cas pratique.

1.4 Cas pratique de calcul du fret routier

Je vous donne l’énoncé de ce cas pratique.

Un exportateur envoie 20 palettes euros non gerbables avec une hauteur de 1,84 m.

Chaque palette pèse 165 kg. Ces palettes voyagent dans un véhicule articulé.

Déterminons les 3 masses en tenant compte de la théorie.

1.4.1 Calcul de la masse réelle

Pour y arriver, appliquons la formule suivante : masse réelle = nombre de palettes x masse unitaire.

L’application de la formule donne : masse réelle = 20 x 165 = 3 300 kg = 3,3 tonnes.

Après le calcul de la masse réelle, déterminons la masse fictive.

1.4.2 Calcul de la masse fictive

Déterminons d’abord le volume réel. Ensuite, convertissons le volume obtenu.

On sait que l’euro palette a une longueur de 1,2 m et une largeur de 0,8 m.

Le volume unitaire = longueur x largeur x hauteur = 1,2 m x 0,8 m x 1,84 m = 1,7664 m3

Le volume totale = 20 x 1,7664 = 35,328 m3

Or, 1 m3 = 330 kg. On a donc 35,328 x 330 = 11 658,24 kg = 11,65824 tonnes

Nous venons d’évaluer la masse fictive. Penchons-nous sur le cas de la masse au mètre plancher linéaire.

1.4.3 La masse au mètre plancher linéaire

Evaluons d’abord la longueur occupée par la marchandise.

Ainsi, je vous montre la formule correspondante : nombre de palettes x coefficient pour les palettes euros (0,4).

Appliquons alors la formule. La longueur occupée = 20 x 0,4 = 8 m.

On sait aussi que 1 m plancher linéaire = 1790 kg.

La masse totale correspondante donne : 8 x 1790 = 14 320 kg = 14,32 tonnes.

Je récapitule pour vous ces 3 calculs ci-dessus : la masse réelle = 3,3 t, masse fictive = 11,65824 t et masse au mètre plancher linéaire = 14,32 t.

Nous avons donc obtenu 3 masses. Pour opérer un choix, appuyons-nous sur la théorie du fret routier. Cette théorie met le fret à l’avantage du transporteur.

Dans ces conditions, la masse retenue représente la masse la plus élevée.

Dans notre cas, il s’agit de la masse au mètre plancher linéaire = 14,32 t.

Je viens de choisir pour vous la masse utile pour la tarification du fret routier.

J’espère que vous avez bien compris la démarche de cette étape.

Passons tout de suite à la deuxième étape. Elle très importante dans ce processus du calcul du fret routier.

2 – LE CALCUL DU FRET ROUTIER AVEC LE TARIF DÉGRESSIF

Ce calcul nécessite la prise en compte du tarif général des compagnies routières. C’est un tarif par tranche de masse rapidement dégressif. Je vous présente un exemple de tarif général.

Exemple de tarif dégressif pour calculer le fret routier et appliquer la règle du ''payant pour''.
Tarif dégressif du calcul du fret routier

Après la présentation du tarif général, passons au calcul du fret brut routier.

Un peu plus haut, nous avons déterminé la masse retenue pour la tarification de l’envoi. Utilisons donc cette masse.

Ainsi, nous avons enregistré 14,32 tonnes. Cette masse appartient à la tranche [10 t – 14,99 t [. Le prix unitaire de cette tranche est 43,78 EUR. Alors, le fret correspondant est  = 14,32 x 43,78 = 626,9296 EUR

A présent, nous savons calculer le fret routier. Ce n’est pas fini. Il reste l’application de la ‘’règle du payant pour. Pourquoi cette règle est-elle importante ?

L’étape 3 vous donne la réponse.      

3 – APPLICATION DE LA REGLE  ‘’ PAYANT POUR’’ DU FRET ROUTIER

Deux camions de transport routier de marchandises

La ‘’règle du payant pour’’ met le fret à l’avantage du chargeur. Cette règle consiste à calculer le fret sur la masse minimale de la tranche immédiatement supérieure. On applique alors le prix la tonne correspondante.

Appliquons maintenant cette règle en prenant les 14,32 t.

Cette règle est-elle applicable pour l’expédition ?

Oui, elle est applicable. Nous avons ici une tranche immédiatement supérieure. Elle est [15 t; 19,99 t [.

Dans ces conditions, prenons la masse minimale de cette tranche (15 t).

Le fret correspondant est = 15 x 40,96 = 614,4 EUR. Ici, nous avons obtenu deux frets :

– le fret routier normal calculé (626,9296 EUR),

– le fret routier obtenu en appliquant la ‘’règle du payant pour’’ (614,4 EUR).

Lorsqu’on considère ces deux frets, les 614,4 EUR sont avantageux pour le chargeur. Car, les 614,4 EUR sont inférieurs aux 626,9296 EUR.

Le fret retenu est donc 614,4 EUR.

Vous voyez, cette tarification est très simple. Mais, elle n’est pas plus simple que la tarification maritime.

Je suis certain que vous voulez vous exprimer concernant cet article. C’est pourquoi je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.

Je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

Exercice corrigé 7 : calcul Incoterms 2020 et fret net

L’exercice corrigé 7 traite le cas d’une opération d’importation de machines broyeuses en transport maritime.

Pour cette importation, Je calcule pour vous le nombre de conteneurs nécessaires, les Incoterms EXW, FCA, CPT, CIP, DPU, DAP et DDP.

Je détermine aussi le coût de revient import et le prix de vente hors taxe (HT).

Passons maintenant au libellé de l’exercice corrigé 7.

1 – LIBELLE DE L’EXERCICE CORRIGE 7

Présentation de l’exercice 7

La société ivoirienne de distribution (SID) sise à Abidjan est spécialisée dans la distribution de broyeuses de manioc. Compte tenu de la forte demande d’une coopérative, elle consulte la société ‘’US Terany’’ basée à Dallas (USA) qui donne la cotation suivante :

Désignation : machines broyeuses,

Quantité : 80 machines ;

Emballage : 2 machines par carton,

– Masse unitaire : 50 kg ; Dimension : L = 2 m ; l = 0,8 m ; h = 1,5 m 

– Prix de vente unitaire : 50 USD

Broyeuse : masse unitaire : 875 kg

– Volume unitaire : 0,8 m3

– Prix de vente unitaire : 3.000 USD

Sans attendre, je vous livre les données au départ de Dallas

1.1 Départ de dallas

– Location et empotage du conteneur : 150 USD

– Chargement du conteneur sur camion : 50 USD

– Transport d’approche : 60 USD

– Déchargement au port d’Houston (USA) : 40 USD

– Magasinage export : 70 USD

– Transit export: 180 USD

– Douane export: 400 USD

– Manutention terre : 60 USD

– Passage portuaire à l’export : 80 USD

– Fret maritime : 90 USD / conteneur ; BAF : – 2% ; CAF : 3% ; CSP : 2% ; Ristourne : 5%

– Valeur d’assurance : CPT majoré de 20%

– Taux de la prime : 0,4%  et frais annexes : 2 500 F CFA

Je viens de vous livrer les informations relatives aux opérations de départ concernant Dallas.

Présentons maintenant celles  concernant les opérations à l’arrivée à Abidjan.

1.2 Arrivée à Abidjan

– Passage portuaire à l’import : 100.000 XOF

– Mise à quai (manutention terre) : 50.000 XOF

– Magasinage import : 40.000 XOF

– Transit import : 120.000 XOF

– Droits et taxes de douane (DD : 5% ; RSTA : 1% ; PCS = 0,8% ; PUA : 0,2% ; PCC : 0,5% ; TVA = 18% ; TSD = 20.000 XOF)

NB: 1 USD = 520 XOF

Passons aux questions de l’exercice 7

1.3 Les questions de l’exercice corrigé 7

a) Déterminez le nombre de conteneurs de 20 pieds nécessaires à cette expédition (masse chargeable : 18 tonnes et volume chargeable : 30 m3).

b) La société ivoirienne de distribution (SID) passe effectivement la commande.

 Calculez les prix d’offres suivants : EXW… ; FCA… ; CPT… ; CIP… ; DPU… ; DAP… et DDP en indiquant les villes.

c) Au cours de l’acheminement d’Houston à Abidjan, la cargaison a été endommagée à hauteur de 25%.

– Quelle structure supportera les risques si le contrat de vente est libellé CIP Abidjan?

– S’agit-il d’une avarie commune ou d’une avarie particulière ? Justifiez votre réponse.

Déterminez l’indemnité versée au bénéficiaire par l’assureur.

d) Déterminez le prix de vente hors taxe d’une broyeuse si SID pratique un taux de marge de 25%.

Patientez ! Je vous présente aussi les questions de cours.

1.4 Question de cours de l’exercice corrigé 7

a) Définissez les termes suivants : ordre de transit, déclaration sommaire, facture pro forma et commerce international.

b) Comparez les transitaires suivants : mandataire et commissionnaire de transport.

c) Quelles différences faites-vous entre la FDI et la LI ?

Nous venons de vous indiquer les questions relatives à l’exercice 7.

Répondons maintenant à ces questions.

2 – SOLUTIONS DE L’EXERCICE 7

Tableau de solutions de l’exercice 7

2.1 Le nombre de conteneurs nécessaires à cette expédition

– Nombre de cartons : 80/2 = 40

– Masse d’un carton plein =  masse des 2 machine + masse carton vide

                             = 875 x 2 + 50 = 1750 + 50 = 1800 kg = 1,8 t

– Masse totale des 40 cartons = 1800 x 40 = 72 000 kg = 72 t

– Volume du carton : 2 x 0,8 x 1,5 = 2,4 m3 ; volume total : 2,4 x 40 = 96 m3

Le nombre de conteneurs : 96/30 = 3,2 ; c’est-à-dire : 3 TC complets et un TC de groupage

Ces TC doivent respecter la masse chargeable, c’est-à-dire : 18 t

Les 3 TC font 90 m3 et il reste 6 m3. Les 3 TC font 90/2,4 = 37,5 cartons

Or 1 carton fait 1,8 t. Les 37,5 cartons donnent : 37,5 x 1,8 = 67,5 > 54 = 18 x 3

Le nombre de conteneurs en tenant compte de la masse : 72/18 = 4 conteneurs

Nous avons 4 conteneurs complets contenant chacun : 40/4 = 10 cartons

Le volume des 10 cartons du conteneur : 2,4×10 = 24 m3 <  30 m3

Les deux conditions sont respectées (volume et masse : 24 m3 et 18t)

Après la détermination du nombre de conteneurs nécessaires, passons au calcul des Incoterms.

2.2 Calcul des INCOTERMS de l’exercice corrigé 7

Débutons cette phase par les calculs préliminaires.

2.2.1 Calculs préliminaires

Fret net = 90 x 0,98 x 1,03 x 1,02 x 0,95 = 88,02977 USD

Assurance = 0,4%x1,2 x CPT = 0,0048 x 246 712,12 = 1 184,2128 USD

Assurance nette = Assurance brute + frais annexes d’assurance

                                               = 1 184,2128 x 520 + 2 500

= 615 790,656 + 2 500 = 618 290,656 F CFA = 1 189,02 USD

– CIP = 1,0048 x CPT

TC (Taux Cumulé) = 7,5% + 18%x 106% = 26,58 %.

Droits et taxes de douane (DTD) = TC x CIP + TSD

DTD =  26,58% x CIP + 20 000

Nous venons d’effectuer les calculs préliminaires utiles à l’évaluation des Incoterms. Examinons maintenant le premier terme : EXW.

2.2.2 Calcul de l’Incoterm EXW

Prix EXW Dallas = Prix de vente de l’emballage + Prix de vente des broyeuses

Prix EXW Dallas = 40 x 50 + 3 000 x 80 = 2 000 + 240 000

                           = 242 000 USD = 125 840 000 XOF

Poursuivons ces calculs avec l’Incoterm FCA HOUSTON.

2.2.3 Calcul de l’Incoterm FCA

Prix FCA Houston = EXW + location et empotage du conteneur + Chargement sur camion + Transport d’approche + Déchargement + Magasinage export + Transit export + Douane export  + Manutention terre + Passage portuaire

Prix FCA = 242 000 + 4 x (150 + 50 + 60 + 40 + 70 + 180 + 400 + 60 + 80)

               = 242 000 + 4 x 1 090 = 242 000 + 4 360

Prix FCA = 246 360 USD = 128 107 200 XOF

Nous venons de déterminer FCA.

Enchainons ce processus avec l’Incoterm CPT.

2.2.4 Calcul de l’Incoterm CPT

On sait que le fret net d’un conteneur = 88,02977 USD. Pour 4 conteneurs, nous avons 4 x 88,02977 = 352,11908 USD

Prix CPT = FCA + fret net (4 conteneurs)

Prix CPT = 246 360 + 352,11908 = 246 712,12 USD = 128 290 302 XOF

Evoluons vers l’Incoterm CIP.

2.2.5 Calcul de l’Incoterm CIP

Prix CIP = CPT + Assurance + frais annexes = 246 712,12 + 1184,2182 + 2 500/520

              = 247 896,3382 + 4,80769 = 247 901,14589 USD = 128 908 595,86 XOF

Ne partez pas ! Je dois effectuer le calcul de DPU.

2.2.6 Calcul de l’Incoterm DPU

Prix DPU = CIP +  Passage portuaire + Mise à quai

Montant DPU = 128 908 595,86 + 4 x 100 000 + 4 x 50 000

Prix DP = 128 908 595,86 + 400 000 + 200 000 = 129 508 595,86 XOF

Ne partez pas ! Il importe de prendre en compte DAP.

2.2.7 Calcul de l’Incoterm DAP

Prix DAP = DPU + Magasinage import

                = 129 508 595,86 + 4 x 40 000 = 129 668 595,86 XOF

Enfin, évaluons l’Incoterm DDP.

2.2.8 Calcul de l’Incoterm DDP

Prix DDP = DAP + Douane import + Transit import

Calculons d’abord douane import.

Douane import = 0,2658 x 128 908 595,86 + 20 000 = 34 283 904,78 XOF

                  = 129 668 595,86 + 34 283 904,78 + 4 x 120 000

                  = 164 432 500,64 XOF

Nous venons de déterminer ensemble la valeur de 7 Incoterms indexés.

En dehors de ces Incoterms, traitons la question suivante : détermination de l’indemnité.

2.3 La cargaison est endommagée à hauteur de 25%

a) Si le contrat est libellé CIP Abidjan, ‘’SID’’ supportera les risques du transport.

b) Il s’agit d’une avarie particulière. Car, la marchandise a subi une détérioration suite à un accident ou un évènement majeur.

La valeur assurée = CPT + 20%CPT = 1,2 CPT

                              = 1,2 x 128 290 302 = 153 948 362,4 XOF

Assurance = 0,4%153 948 362,4 = 615 793,4496 XOF = 1 184,2182 USD

Indemnité = 25% x 153 948 362,4 = 38 487 090,6 XOF

En dehors de l’indemnité calculée ci-dessus, évaluons le prix de vente HT d’une broyeuse.

2.4 Détermination du prix de vente HT d’une broyeuse

Taux TVA ajustée = 18%(100%+5%+1%) = 19,08%

TVA = 19,08%x 128 908 595,86 = 24 595 760 XOF

CRTTC = DDP = 164 432 500,64 XOF

           = CRTTC – TVA = 164 432 500,64 – 24 595 760 = 139 836 740,64 XOF  

CRHT/broyeuse = 139 836 740,64/80 = 1 747 959,258 XOF

PV HT = (1 + taux de marge) x CRHT  = (1 + 25%) x 1 747 959,258 = 2 184 949,07 XOF

Après ce calcul, répondons aux questions de cours.

2.5 Questions de cours de l’exercice 7

De manière simple, démarrons avec les définitions.

2.5.1 Définition des termes

Ordre de transit : un document juridique par lequel le client donne des informations au transitaire (nature, nom, masse des marchandises, régime douanier…). Ce document décharge le client et protège le transitaire.

Déclaration sommaire consiste à déposer dans un bureau de douane à l’importation maritime et aérienne le manifeste et en terrestre la lettre de voiture.

Facture pro-forma est une facture émise par le vendeur pour informer l’acheteur concernant certains éléments relatifs à la marchandise (prix, quantité, qualité, délai de paiement, monnaie de facturation…).

Commerce international correspond au flux de marchandises (biens) et de services entre les espaces économiques nationaux.

Nous venons de définir les termes annoncés plus haut.

Comparons maintenant les deux types de transitaires : mandataire et commissionnaire de transport.

2.5.2 Le transitaire mandataire et commissionnaire de transport

2.5.2.1 Mandataire

– Exécute les ordres de son mandant

– N’a pas le choix de ses sous-traitants

– N’est responsable que de ses propres fautes prouvées

– Est redevable d’une obligation de moyens.

2.5.2.2 Commissionnaire de transport

– Conçoit l’opération globale de transport

– Dispose du choix de ses sous-traitants

– Est présumé responsable de ses propres fautes et de celles de ses sous-traitants

– Est redevable d’une obligation de résultat.

Comme précédemment, je vous donne la différence entre la FDI et la LI.

2.5.3 Différences entre la FDI (Fiche de Déclaration à l’Importation) et la LI (Licenced’Importation)

2.5.3.1 LI

– Document issu du régime de limitation

– Etabli par le ministère du commerce

– Renouvelable à partir du 5e mois – Exigible au dédouanement.

2.5.3.2 FDI

– Document issu du régime de liberté

– Etabli par Webb Fontaine

– Valable pour 6 mois non renouvelable

Nous venons de traiter intégralement l’exercice 7.

Je vous donne l’opportunité de vous prononcer concernant cet exercice.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations. 

Je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

Exercice corrigé 6 : calcul fret liner-terms et Incoterms

L’exercice corrigé 6 traite le cas d’une opération d’importation de produits informatiques en transport maritime.

Pour cette importation, Je calcule pour vous les liner-terms, les Incoterms EXW, FAS, FOB, CFR, CIF, DPU, DAP et DDP.

Je détermine aussi le coût de revient import et le prix de vente hors taxe (HT).

Passons maintenant au libellé de l’exercice corrigé 6.

1 – LIBELLE DE L’EXERCICE CORRIGE 6

Résumé du libellé de l’exercice corrigé 6

CI INFORMATIC constitue une S.A. installée à Daloa (Côte d’Ivoire). La spécialité de cette S.A. consiste à importer des produits informatiques.

Compte tenu de la forte demande du marché ivoirien, elle passe une commande auprès d’un fournisseur américain basé à Atlanta.

Il s’agit de l’achat de plusieurs ordinateurs HP.

Pour réaliser efficacement cette opération d’importation, ‘’CI INFORMATIC’’ sollicite les services de TOP TRANSIT. Cette structure se charge des opérations logistiques et administratives.

Enfin, l’assureur TOP ASSURANCE couvre tous les risques.

Après cette brève présentation, passons maintenant à la première partie de l’exercice corrigé 6.

 1.1 Première partie de l’exercice corrigé 6

Je vous présente l’énoncé de la première partie.

1.1.1 Libellé de de la première partie de l’exercice corrigé 6

Le tableau suivant donne les informations relatives au produit et à l’emballage.

DésignationQuantitéMasse unitaire (kg)Volume unitaire (m3)Prix départ usine unitaire (USD)
Ordinateur HP      500            10         0,025           400
Cartons      500             2         0,028             2
Tableau relatif aux ordinateurs HP et cartons

Les charges logistiques et administratives sont :

– Chargement sur camion : 100 USD

– Transport d’approche : 120 USD

– Transit export : 300 USD

– Douane export : 50 USD / ordinateur

– Taxe de port au départ : 20 USD

– Magasinage au départ : 70 USD

– Mise sous palan à l’export : 50 USD

– Taxe B/L : 4 USD

– Mise à bord : 80 USD

– Fret maritime : 25 USD l’UP ; BAF = 2 USD l’UP ; CAF = – 2% ; CSP = 2% et   Ristourne = 8%

– Taux de la prime d’assurance : 0,4%

– Valeur assurée : CIF majoré de 10%

– Mise sous palan à l’import : 80 000 XOF

– Evacuation sur quai : 70 000 XOF

– Magasinage import : 65 000 XOF

– Taxe de port à l’arrivée : 20 000 XOF

– Taxe de sécurité et de sureté portuaire : 40 000 XOF

– Camionnage à l’arrivée : 120 000 XOF

– Transit import : 350 000 XOF

– Frais financiers : 2% FOB

– Redevance du contrôle avant embarquement à prendre en compte

– Taux des droits et taxes de douane : DD (10%) ; RSTA (1%) ; PCS (0,8%) ; PUA (0,2%) ; PCC (0,5%) ; TVA (18%) et TSD (20 000 XOF).

NB : 1USD = 500 XOF

Je viens de vous montrer l’énoncé de l’exercice corrigé 6.

Il importe donc de vous lister les différentes questions.

1.1.2 Les questions de la première partie de l’exercice corrigé 6

– Evaluez le fret selon les liner-terms SP/Q, Q/B, SP/B et SP/SP.

– Calculez les prix EXW, FAS, FOB, CFR, CIF, DPU, DAP, DDP et coût de revient.

Quel est le prix de vente HT d’un ordinateur HP si CI INFORMATIC pratique un taux de marge de 20% ?

– Indiquez le statut de TOP TRANSIT.

La douane peut-elle l’appeler le « principal obligé » ? Justifiez votre réponse.

– Donnez la garantie choisie par ‘’CI INFORMATIC S.A.’’ pour la couverture de sa commande. Pourquoi ?

– Dressez la liste des critères pouvant être retenus par TOP ASSURANCE pour fixer le taux de la prime d’assurance. (Citez 4 critères).

– Quelle forme de connaissement doit établir le transporteur si ’’ CI INFORMATIC’’est autorisé à réceptionner les  ordinateurs ?

Nous venons de faire un gros plan sur la première partie de l’exercice corrigé 6.

Présentons maintenant la deuxième partie.

1.2 Deuxième partie de l’exercice corrigé 6

Cette partie contient des questions de cours.

Ainsi, je vous dresse la liste :

– Définissez les termes suivants : ordre de transit, déclaration sommaire, facture commerciale et commerce international.

– Comparez les transitaires suivants : mandataire et commissionnaire de transport.

– Quelles différences faites-vous entre la FDI et la LI ?

Après la présentation théorique de cet exercice, passons à la phase pratique.

Dans ces conditions, il s’agit de traiter l’exercice 6.

2 – SOLUTIONS DE L’EXERCICE 6

Exemple de calcul de l’exercice 6

Attention ! Cet exercice contient beaucoup de calculs. Je vais vous les détailler.

Je suis convaincu que vous me suivrez dans cette résolution.

Commençons par la première partie.

2.1 Solution de la première partie

Débutons par la première question.

2.1.1 Calcul du fret selon les liners – terms

Dans ce cas, effectuons les calculs préliminaires et liner-terms

2.1.1.1 Calculs préliminaires

– masse nette totale des ordinateurs : 500 x 10 = 5 000 kg = 5 tonnes

– cartons (masse) : 500 X 2 = 1 000 kg = 1 tonne

– masse brute totale de l’expédition : 5 000 + 1 000 = 6 000 kg = 6 tonnes

– volume total de l’expédition = 500 x 0,028 = 14 m 3

2.1.1.2 Calcul des liner-terms

Commençons par la détermination de l’UP (Unité Payant) et le nombre d’UP.

Ainsi, l’UP = m3 et le nombre d’UP =14

Après la détermination de ces deux éléments, calculons le fret net.

Le fret maritime = 25 x 14 = 350 USD, BAF = 2 x 14 = 28 USD

Pour plus de détails relatifs au calcul du fret net, consultez mon article concerné.

Le fret corrigé de BAF = 350 + 28 = 378 USD = 189 000 XOF

Fret net = 378(1-2%)(1+2%)(1-8%) = 347,621 USD = 173 810,448 XOF

Nous détenons déjà le fret net.

Evaluons donc les liner-terms avec une aisance.

Débutons par le fret net SP/Q.

a) Fret net SP/Q = mise à bord + fret net + mise sous palan + évacuation+ magasinage import

= 40 000 + 173 810,448 + 80 000 + 70 000 + 65 000 = 428 810,448 XOF = 857,62 USD

b) Fret Q/B = magasinage départ + mise sous palan export + mise à bord + fret net

= 70 + 50 + 80 + 347,621 = 547,621 USD = 273 810,5 XOF

c) Fret SP/B = mise à bord + fret net = 80 + 347,621 = 427,621 USD = 213 810,5 XOF

d) Fret SP/SP = mise à bord + fret net + mise sous palan import

= 40 000 + 173 810,448 + 80 000 = 293 810,448 XOF = 587,621 USD

Ceci étant, je vous invite à lire mon article concernant les liner-terms et calcul du fret net maritime. Visualisez aussi ma vidéo concernée.

Enchainons avec le calcul des Incoterms et du coût de revient.

Ici, il s’agit de la question numéro 2.

2.1.2 Calcul des Incoterms et du coût de revient

Comme précédemment, effectuons les calculs préliminaires

2.1.2.1 Calculs préliminaires

L’assurance = 0,0044 CIF ;

CIF = CFR/0,9956 = 113 545 810,5 / 0,9956 = 114 047 620 XOF

Pour cerner le calcul de l’assurance, suivez ce lien.

Déterminons aussi la douane import.

Avant d’évaluer la douane import, calculons le taux cumulé (TC).

TC (Taux Cumulés) = (10 + 1 + 0,8 + 0,2 + 0,5)% + 18%(100% + 10% + 1%) = 32,48%

On sait que :

DTD (Droits et Taxes de Douane) = TC x CIF + TSD (Taxe Supplémentaire de Douane)

L’application numérique de cette formule donne :

DTD = 0,3248 x 114 047 620 + 20 000 = 37 062 666,98 XOF

Le calcul de douane import marque la fin des calculs préliminaires.

Réalisons maintenant le calcul des Incoterms.

Commençons par l’Incoterm EXW.

2.1.2.2 Calcul de l’Incoterm EXW

En tenant compte de l’énoncé, la formule de calcul se présente de la manière suivante :

EXW = Prix de vente des ordinateurs + prix des cartons

Ainsi, le prix des ordinateurs = 400 x 500 = 200 000 USD

Quant au prix des cartons, il donne : 500 x 2 = 1 000 USD

Finalement prix EXW Atlanta = 200 000 + 1 000 = 201 000 USD = 100 500 000 XOF

Poursuivons ces calculs avec l’Incoterm FAS New York

2.1.2.3 Calcul de l’Incoterm FAS

D’après le sujet, sa formule indique :

Prix FAS New York = EXW + Chargement sur camion + Transport d’approche + Transit export + Douane export + Taxe de port au départ + Magasinage au départ + Mise sous palan

Appliquons cette équation.

Prix FAS New York = 100 500 000 + 100 + 120 + 300 + 50 x 500 + 20 + 70 + 50

Prix FAS New York = 226 660 USD = 113 330 000 XOF

Nous venons de déterminer FAS.

Enchainons ce processus avec l’Incoterm FOB

2.1.2.4 Calcul de l’Incoterm FOB

Regardez ! L’équation de FOB est simple.

Prix FOB New York = FAS + mise à bord

Du point de vue pratique : Prix FOB New York = 226 660 + 80

Prix FOB New York = 226 740 USD = 113 370 000 XOF

Evoluons vers l’Incoterm CFR

2.1.2.5 Calcul de l’Incoterm CFR

Conformément à la théorie de cet Incoterm :

Prix CFR Abidjan = FOB + Fret net + Taxe B/L

Appliquons cette égalité.

Prix CFR Abidjan = 226 740 + 347,621 + 4 = 227 091,621 USD = 113 545 810,5 XOF

Ne partez pas ! Je dois effectuer le calcul de CIF.

2.1.2.6 Calcul de l’Incoterm CIF

On sait que : CIF = CFR + Assurance

Ainsi, CIF = 113 545 810,5 + 501 809,528 = 114 047 620 XOF

Patientez encore ! Découvrons DPU (nouvel Incoterm 2020)

2.1.2.7 Calcul de l’Incoterm DPU

Cet Incoterm s’apparente à l’ex DAT.

Dans ces conditions, DPU = CIF + Mise sous palan import + Evacuation sur quai

Enfin de compte, DPU = 114 047 620 + 80 000 + 70 000 = 114 197 620 XOF

Ne partez pas ! Il importe de prendre en compte DAP.

2.1.2.8 Calcul de l’Incoterm DAP

Son équation mentionne :

Prix DAP Daloa = DPU + Magasinage import + Taxe de port à l’arrivée + Camionnage à l’arrivée

Ainsi, Prix DAP Daloa = 114 197 620 + 65 000 + 20 000) + 120 000

Prix DAP Daloa = 114 402 620 XOF

Enfin, évaluons l’Incoterm DDP.

2.1.2.9 Calcul de l’Incoterm DDP

Sans attendre, déterminons DDP du point de vue théorique et pratique.

Sur le plan théorique, Prix DDP = DAP + Transit import + Douane import + Taxe de sécurité et de sûreté + Redevance du contrôle

Au niveau pratique, Prix DDP Daloa = 114 402 620 + 350 000 + (0,3248 x 114 047 620 + 20 000) + 40 000 + (0,75%113 370 000) 

Prix DDP Daloa = 114 402 620 + 350 000 + 37 062 666,98 + 40 000 + 850 275

Prix DDP Daloa = 152 705 562 XOF

Nous venons de déterminer ensemble la valeur de 8 Incoterms indexés.

En dehors de ces Incoterms, évaluons le coût de revient.

2.1.3 Calcul du coût de revient (CR)

A ce niveau, coût revient TTC = DDP + Frais financiers

Coût de revient TTC = 152 705 562 + 2%113 370 000 = 154 972 962 XOF

Passons maintenant au calcul du prix de vente hors taxe.

2.1.4 Calcul du prix de vente hors taxe (PV HT)

Avant d’effectuer cette opération, évaluons le CR HT

Ainsi, CR HT = CR TTC – TVA

Or, Taux TVA Ajustée = 18%(100 + 10 +1)% = 19,98%

TVA = Taux TVA Ajustée x CIF = 0,1998 x 114 047 620 = 22 786 714,48 XOF

Après ce petit calcul, appliquons la formule du CR HT ci-dessus.

Dans ce cas, CR HT = 154 972 962 – 22 786 714,48 = 132 186 247,5 XOF

Ici, CR HT = PA HT

On sait que Taux de marge (Tg) = Marge Commerciale (MC) / Prix d’Achat hors taxe

Donc, MC = Tg x PA hors taxe

Or, le PA hors taxe = CR ; cela revient à écrire : MC = Tg x PA HT

Du point de vue théorique, MC = PV HT – PA HT

Remplaçons cette égalité dans l’équation précédente.

Ce qui donne : PV HT – PA HT = Tg x PA HT ; PV HT = PA HT – Tg x PA HT 

Finalement, PV HT = (1 + taux de marge) PA HT

PV HT = (1 + 20%) 132 186 247,5

PV HT = 158 623 497 XOF

Déterminons aussi le prix de vente hors taxe d’un ordinateur.

PV HT d’un ordinateur = (158 623 497) / 500 = 317 246,994 XOF

2.1.5 Statut de TOP Transit

TOP Transit constitue un transitaire commissionnaire de transport.

Car, il doit effectuer toutes les opérations logistiques et administratives.

La douane peut l’appeler le ‘’principal obligé’’, parce qu’il va dédouaner la commande.

Il sera donc responsable du contenu de sa déclaration et redevable des droit et taxes de douane.

2.1.6 Choix de la garantie

CI INFORMATIC a choisi la garantie tous risques pour la couverture de sa commande.

Cette garantie couvre toutes les avaries particulières et communes.

Elle couvre aussi les vols, pertes et dépenses raisonnablement engagées.

Cette couverture permet de préserver la marchandise assurée d’un dommage ou pour le limiter.

2.1.7 Liste des critères

TOP ASSURANCE peut fixer le taux de la prime d’assurance en fonction de :

– volume et fréquence de l’opération,

– type de police,

– nature des marchandises,

– risques à couvrir,

– valeur des marchandises,

– emballage,

– itinéraire,

– mode et moyen de transport. 

2.1.8 Type de connaissement (B/L)

Si CI INFORMATIC détient une autorisation pour réceptionner les marchandises, le transporteur va établir un B/L nominatif ou à personne dénommée.  

Ouf ! Ça été vraiment long. Mais, restez encore pour suivre les réponses de la deuxième partie.

2.2 Réponse aux questions de la deuxième partie

 De manière simple, démarrons avec les définitions

2.2.1 Définition des termes

2.2.1.1 Ordre de transit

L’ordre de transit est un document juridique.

Pour ce document, le client donne des informations au transitaire (nature, nom, masse des marchandises, régime douanier…).

Par conséquent, ce dernier décharge le client et protège le transitaire.

Attaquons ensuite la deuxième définition : déclaration sommaire.

2.2.1.2 Déclaration sommaire

Une déclaration sommaire consiste à déposer des documents dans un bureau de douane à l’importation.

Ce dépôt concerne le manifeste en maritime et aérien.

De la même façon,  le dépôt de la lettre de voiture en terrestre constitue une déclaration sommaire.

Abordons maintenant la troisième définition

2.2.1.3 Facture pro-forma

En ce qui concerne la facture pro-forma, le vendeur émet une facture pour informer l’acheteur. Cette information contient certains éléments relatifs à la marchandise (prix, quantité, qualité, délai de paiement, monnaie de facturation…).

Attendez ! Ce n’est pas tout.

Définissons ensemble le terme ‘’commerce international’’.

2.2.1.4 Commerce international

Le commerce international correspond au flux de marchandises (biens) et de services entre les espaces économiques nationaux.

Enfin, nous avons définis les termes évoqués

Patientez ! Je réponds pour vous aux autres questions

2.2.2 Comparaison entre le transitaire mandataire et commissionnaire de transport

Commençons par le transitaire mandataire

Le mandataire exécute les ordres de son mandant. Et il ne choisit pas ses sous-traitants.

Par ailleurs, il endosse la responsable de ses propres fautes prouvées.

A ce titre, il est redevable d’une obligation de moyens.

Contrairement à ce dernier, le commissionnaire de transport conçoit l’opération globale de transport. Et il dispose du choix de ses sous-traitants.

A ce sujet, il est présumé responsable de ses propres fautes et de celles de ses sous-traitants.

Enfin, la réalisation d’un résultat positif constitue son obligation essentielle.

2.2.3 Différence entre la FDI et la LI

La LI (Licence d’Importation) représente un document issu du régime de limitation. Ce document est établi par le ministère du commerce.

Ainsi, l’opérateur économique le renouvèle à partir du 5e mois.

Par ailleurs, la douane l’exige au cours dédouanement.

Quant à la FDI (Fiche de Déclaration à l’Importation), elle constitue un document issu du régime de liberté.

Contrairement à la LI, Webb Fontaine se charge d’établir la FDI.

Pour ce document, la durée de Validité correspond à 6 mois non renouvelable.

Je suis certain que vous voulez vous exprimer concernant cet article. C’est pourquoi je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.  

Je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

EXERCICE CORRIGE 4 : calcul du fret en conteneur

L’exercice corrigé 4 met en valeur le calcul du fret en conteneur complet (FCL) et conteneur de groupage (LCL).

Cet exercice corrigé 4 expose  également le calcul de l’assurance transport, douane import et les Incoterms 2020.

Je vous donne maintenant le libellé de l’exercice corrigé 4.

1 – LIBELLE DE L’EXERCICE CORRIGE 4

Présentation de l’exercice corrigé 4

METACI est une SA installée à Abidjan – Yopougon zone industrielle. Elle importe du métal  de Berlin en Allemagne.

Dans un contexte d’émergence annoncée en Côte d’Ivoire, elle passe une grande commande auprès de son fournisseur allemand.

Ainsi, je vous présente le libellé de l’hypothèse 1 de l’exercice corrigé 4.

1.1 Hypothèse 1 de l’exercice corrigé 4

Cette hypothèse indique :

– chargement par conteneur de groupage de 40’

– volume ; 64 m³ ;

– masse chargeable : 27 tonnes ;

– fret brut total (70 USD l’UP); BAF (4%); CAF (-2,5%); CSP (2%)

Attendez! Je vous donne aussi les informations relatives à l’hypothèse 2.

1.2 Hypothèse 2 de l’exercice corrigé 4

Contrairement à l’hypothèse 1, l’hypothèse 2 mentionne :

– chargement par conteneur complet de 20’

– volume ; 32 m³ ;

– masse chargeable : 18 tonnes ;

– fret brut total (1800 USD); BAF (3%); CAF (-2%); CSP (2,5%)

Après la présentation des 2 hypothèses, je vous montre les informations concernant les 3 annexes de l’exercice corrigé 4.

Commençons par l’annexe 1.

1.3 Annexe 1 : Caractéristiques de l’offre du fournisseur allemand

– quantité : 17 palettes de métal ;

– dimension d’une palette : 200 cm x 90 cm x 70 cm ;

– masse unitaire : 770 kg ;

– prix unitaire : 400 EUR.

Ensuite, je vous présente l’annexe 2.

1.4 Annexe 2 : informations fournies par le transitaire

– empotage du conteneur : 125 EUR

– transport d’approche : 600 EUR

– transit export : 900 EUR

– douane export : 1 200 EUR

– frais d’embarquement : 200 EUR

– taxe B/L : 40 EUR

– taux d’assurance : 0,4%

– valeur d’assurance : CIF majoré de 10%

Enfin, je vous donne les informations de l’annexe 3.

1.5 Annexe 3 : charges supportées en côte d’ivoire

* frais de débarquement au port : 130 000 XOF

* douane import

Les droits et taxes de de douane se présentent de la manière suivante :

– DD (Droits de Douane : 10%),

– RSTA (Redevance Statistique : 1%),

– PCS (Prélèvement Communautaire de Solidarité : 0,8%),

– PUA (Prélèvement Union Africaine : 0,2%),

– PCC (Prélèvement Communautaire CEDAO : 0,5%),

– TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée : 18%),

– TSD (Taxe Supplémentaire Douane : 20 000 XOF).

* post acheminement : 80 000 XOF

NB : 1 USD = 600 XOF ; 1 EUR = 655,957 XOF

Je vous liste maintenant les questions de l’exercice 4.

1.6 Les questions de l’exercice corrigé 4

 – En tenant compte des informations de l’annexe 1, déterminez le fret brut total de l’hypothèse 1.

Calculez le fret net à payer de chaque hypothèse.

Quel est votre choix pour la suite ? Pourquoi ?

– Quels sont les avantages de chaque hypothèse pour l’importateur METACI ?

– Déterminez les prix EXW, FAS, FOB, CFR, CIF, DPU, DAP et DDP en précisant les villes.

– Ivoire Transit est une société de transit.

Elle a seulement réalisé le dédouanement de la marchandise de METACI en Côte d’Ivoire. Précisez le statut de ce Transitaire.

Nous venons de vous indiquer les questions relatives à l’exercice 4.

Répondons maintenant à ces questions.

2 – SOLUTIONS DE L’EXERCICE 4

Tableau de l’exercice corrigé 4

2.1 Calcul du fret brut total de l’hypothèse 1

Avant de déterminer le fret brut total, chiffrons le volume et la masse.

Volume total = 17 x 200cm x 90cm x 70cm = 17 x 1 260 000 cm 3 = 21,42 m3

Masse totale = 17 x 770 = 13 090 kg = 13,09 tonnes

Dans ces conditions, comparons le volume total et la masse totale.

Ainsi, 21,42 m3 ˃ 13,09 tonnes.

Indiquons alors l’UP et le nombre d’UP.

L’UP représente le m3 et le nombre d’UP = 21,42

Ce nombre d’UP nous permet de calculer le fret brut.

Fret brut = 70 x 21,42 = 1 499,4 USD

Comme nous avons obtenu le fret brut, nous pouvons maintenant déterminer le fret net des 2 hypothèses.

2.1.1 Fret net de l’hypothèse 1

Fret net 1 = 1 499,4 (1+4%)(1-2,5%)(1+2%) = 1 550,799 USD

2.1.2 Fret net de l’hypothèse 2

Fret net 2 = 1 800(1+3%)(1-2%)(1+2,5%) = 1 862,343 USD

Pour mieux assimiler le calcul du fret net maritime, je vous invite à visualiser ma chaine YouTube. Cliquez sur ces liens.

2.1.3 Choix et raisons du choix

Le fret net 1 < fret net 2.

Dans ce cas, nous choisissons l’hypothèse 1. Car, le fret net 1 indique un montant  relativement faible.

Le fret net choisi avantage donc le chargeur. 

2.2 Les avantages de chaque hypothèse

2.2.1 Avantages de l’hypothèse 1 concernant le groupage

– Fret net relativement faible,

– L’importateur paie en fonction du volume ou de la masse réelle,

– Evite les frais dus à la congestion au port.

2.2.2 Avantages de l’hypothèse 2 relatifs au conteneur complet

– La marchandise peut être reçue à domicile,

– Conteneur est scellé : pas de manipulation de la marchandise sauf le contrôle douanier,

– Le prix par conteneur peut être négocié.

2.3 Calcul des incoterms de l’exercice 4

Avant d’effectuer ces calculs, nous allons réaliser des calculs préliminaires.

2.3.1 Calculs préliminaires

Nous comptons 3 calculs préliminaires :

– taux cumulé,

– fret net,

– assurance bien évidemment lié à CIF.

Démarrons avec le taux cumulé.

2.3.1.1 Le taux cumulé

Taux Cumulé = (10 +1+ 0,8 + 0,2 +0,5)% + 18%(10%+1%+100%) = 32,48%

Après la détermination du taux cumulé, penchons-nous sur le deuxième élément : le fret net.

2.3.1.2 Le fret net

Nous l’avons déjà déterminé plus haut.

Il donne 1 550,799 USD. Convertissons ce montant en EUR.

 Ainsi, la conversion donne : 1 550,799 x 600/655,957 = 1 418,5067 EUR

Enfin déterminons l’assurance.

2.3.1.3 L’assurance

On sait que CIF = CFR + Assurance. Cela revient à écrire : Assurance = CIF – CFR.

Je vous présente aussi une deuxième équation : Assurance = taux de la prime x Valeur d’assurance. Or la Valeur d’assurance = CIF + 10% CIF = 1,1 CIF

Dans ces conditions, Assurance = taux de prime x 1,1 CIF.

Pour bien cerner cette partie, je vous invite à lire mon article relatif au calcul de l’assurance maritime.

A partir de ces deux équations, exprimons CIF en fonction de CFR.

Ainsi, je vous donne l’équation demandée : CIF = CFR divisé par (1 + 1,1 taux de prime).

J’ai démontré cette formule dans une vidéo concernant le calcul de l’assurance maritime

Dans ce passage, si on avait obtenu le montant CFR plus tôt, alors on aurait eu le montant CIF directement.

Mais pour avoir CFR, il va falloir attendre le calcul des Incoterms. Ensuite, on récupère la valeur de CFR afin d’obtenir le montant CIF.

Lorsqu’on détient la valeur CIF, on dispose automatiquement du montant de l’assurance. Car, Assurance = CIF – CFR

Dans ce cas, nous avons déjà récupéré le montant CFR. C’est pourquoi :

CIF = 7 401 495,205/0,9956 = 7 434 205,71 XOF

Finalement Assurance = 7 434 205,71 – 7 401 495,205 = 32 710,505 XOF.

Effectuons maintenant le calcul des Incoterms.

Débutons par la détermination de l’Incoterm EXW

2.3.2 Calcul de l’Incoterm EXW

On sait que EXW = Prix de vente = Quantité x Prix unitaire

Ainsi, Prix de vente de palettes métal = 400 x 17 = Prix EXW Berlin = 6 800 EUR. Donc, EXW Berlin = 6 800 EUR. Ce qui nous donne 4 460 507,6 XOF.

Enchainons avec l’Incoterm FAS Hambourg.

2.3.3 Calcul de l’Incoterm FAS Hambourg

En tenant compte du libellé :

Prix FAS Hambourg = Prix EXW Berlin + Empotage + Transport d’approche + Transit export + Douane export.

L’application numérique indique :

Prix FAS Hambourg = 6 800 + 125 + 600 + 900 + 1 200 = 9 625 EUR = 6 313 586,125 XOF.

Poursuivons ce calcul avec l’Incoterm FOB Hambourg.

2.3.4 Calcul de l’Incoterm FOB Hambourg

La formule de calcul de FOB se présente de la manière suivante :

Prix FOB Hambourg = Prix FAS Hambourg + Frais d’embarquement.

De manière pratique on a :

Prix FOB Hambourg = 9 625 + 200 = 9 825 EUR = 6 444 777,525 XOF

Je continue les calculs en mettant en valeur l’Incoterm suivant : CFR.

2.3.5 Calcul de l’Incoterm CFR Abidjan

On sait que :

Prix CFR Abidjan = Prix FOB Hambourg + Taxe B/L + Fret net

Appliquons la formule ci-dessus.

Ainsi, Prix CFR Abidjan = 9 825 + 40 + 1 418,5067 = 11 283,5067 EUR

= 7 401 495,205.

Après ce calcul, évoluons avec l’Incoterm CIF Abidjan.

2.3.6 Calcul de l’Incoterm CIF Abidjan

Quant à cet Incoterm, je vous montre son équation :

Prix CIF Abidjan = Prix CFR Abidjan + Assurance

Cela revient à écrire :

Prix CIF Abidjan = 7 401 495,205 + 32 710,505 = 7 434 205,71 XOF.

Nous venons de calculer CIF de manière logique. Et nous avons déjà le montant CFR. Ces deux éléments entrainent le calcul de l’assurance annoncée plus haut.

Dans ces conditions, il s’agit de faire la différence CIF et CFR.

Ainsi donc, Assurance = CIF – CFR.

J’ai déjà déterminé le montant de l’assurance dans la partie préliminaire.

En dehors de l’Incoterm CIF, évaluons DPU.

2.3.7 Calcul de l’Incoterm DPU Abidjan

De manière évidente, DPU montre la formule suivante :

Prix DPU Abidjan = Prix CIF Abidjan + Frais de débarquement.

Prix DPU Abidjan = 7 434 205,71 + 130 000 = 7 564 205,71 XOF

Après DPU, passons à la détermination de DAP Abidjan.

2.3.8 Calcul de l’Incoterm DAP Abidjan

Je vous livre l’équation de cet Incoterm.

Prix DAP Abidjan = Prix DPU Abidjan + Post-acheminement.

Du point de vue pratique :

Prix DAP Abidjan = 7 564 205,71 + 80 000 = 7 644 205,71 XOF.

Terminons cette série de calculs par l’Incoterm DDP.

2.3.9 Calcul de l’Incoterm DDP Abidjan

En tenant compte de l’énoncé :

Prix DDP Abidjan = Prix DAP Abidjan + Douane import

Avant d’appliquer cette équation, déterminons douane import.

Pour calculer cet élément, référons-nous au taux cumulé évalué plus haut. Car, douane import = taux cumulé  x CIF + TSD

Déterminons donc douane import.

Douane import = 0,3248 x 7 434 205,71 + 20 000 = 2 434 630,015 XOF

Après le calcul de douane import, penchons-nous sur DDP.

En effet, DDP = 7 644 205,71 + 2 434 630,015 = 10 078 835,72 XOF

Je viens de traiter avec vous les 8 Incoterms annoncés par le sujet.

Ne partez pas ! Je réponds pour vous à la dernière question : statut du transitaire.

2.4 Statut du transitaire

En tenant compte des informations fournies plus haut, Ivoire Transit fonctionne comme un commissionnaire agréé en douane.

Globalement, j’ai répondu à toutes les questions de l’exercice 4.

Je suis certain que vous voulez vous exprimer concernant cet article. C’est pourquoi je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.

Je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

EXERCICE CORRIGE 3 : Calcul fret net et Incoterms

L’exercice corrigé 3 intègre le calcul du fret et assurance maritime. Il contient également le calcul des Incoterms 2020 (DPU, CIF, EXW, FAS, FOB, CFR, DAP et DDP). 

En dehors de ces calculs, l’exercice corrigé 3 renferme la détermination des droits et taxes de douane à l’import.

Je vous présente maintenant le libellé de l’exercice corrigé 3.

1 – LIBELLE DE L’EXERCICE CORRIGE 3

Présentation de l’exercice 3

Je vous donne les informations relatives à une vente CFR Abidjan.

1.1 Données de la vente CFR Abidjan

La société 2I (Ivoire Import) est une entreprise située à Séguéla (Côte d’Ivoire). Elle est spécialisée dans les opérations d’importation de café transformé aux USA.

Pour satisfaire sa clientèle locale, elle passe une commande de 450 tonnes de café moulu. Le fournisseur lui communique les informations suivantes :

– condition de vente : CFR

– volume de l’expédition : 400 000 000 cm3

– conditionnement en sac de 250 kg masse brute, soit 225 kg masse nette

– prix de vente d’une tonne : 200 USD.

Patientez ! Je vous livre les données du transitaire.

1.2 Informations du transitaire

Le transitaire de la société américaine communique les informations suivantes :

– chargement sur camion : 30 USD

– transport d’approche : 40 USD

– déchargement du camion au port de New York : 25 USD

– transit export : 250 USD

– douane export : 0,2 USD/tonne

– manutention portuaire : 50 USD

– passage portuaire export : 70 USD

– fret maritime : 10 USD l’UP ; BAF : 4 USD l’UP ; CAF : – 2% ; CSP : 3%

– valeur d’assurance : CIF x 110%

– taux de la prime : 0,45%

– frais de mise à quai à l’arrivée (Handling) : 100.000 XOF

– transport Abidjan – Séguéla : 50 XOF par sac

– frais de déchargement du camion chez l’acheteur : 20 000 XOF avec 1USD = 600 XOF.

Je viens de vous indiquer les informations relatives au transitaire.

Terminons ce libellé par les données douanières.

1.3 Données douanières

Je vous présente les taux des droits et taxes de douane à l’import.

– DD (Droits de Douane) = 5% ;

– RSTA (Redevance Statistique) = 1% ;

– PCS (Prélèvement Communautaire de Solidarité) = 0,8% ;

– PUA (Prélèvement Union Africaine) = 0,2% ;

– PCC (Prélèvement Communautaire CEDAO) = 0,5% ;

– TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) = 18% ;

– TSD (Taxe Supplémentaire Douane) = 20 000 XOF.

Attendez la suite ! En effet, je vous communique la question à traiter.

1.4 La question de l’exercice corrigé 3

Calculez les prix EXW, FAS, FOB, CFR, CIF, DPU, DAP et DDP en indiquant les villes.

Je viens de vous indiquer la question à traiter.

Traitons la donc.

2 – SOLUTIONS DE L’EXERCICE 3

Commençons par les calculs préliminaires.

2.1 Calculs préliminaires

Dans ce cas, je convertis pour vous le volume et la masse ci-dessus.

Ainsi, le volume = 400 000 000 cm3 = 400 m3.

Quant à la masse nette  = 450 tonnes.

Déterminons le nombre de sacs en tenant compte de la masse nette indiquée plus haut.

Le nombre de sacs = 450000 kg divisé par 225 kg = 2000. Cette division donne donc 2 000 sacs.

A partir du nombre de sacs déterminé, calculons la masse brute totale. En effet, la masse brute totale = 250 x 2 000 = 500 000 kg = 500 tonnes

Après ces calculs préliminaires, je chiffre pour vous les Incoterms.

2.2 Calcul des Incoterms de l’exercice 3

Une calculatrice pour le calcul des Incoterms

Commençons cette évaluation par EXW.

2.2.1 Calcul de l’Incoterm EXW

On sait que EXW = Prix de vente unitaire x quantité.

Ainsi, EXW New York = 200 x 500 = 100 000 USD = 60 000 000 XOF

Attendez ! Il importe de calculer l’Incoterm FAS.

2.2.2 Calcul de l’Incoterm FAS

En tenant compte du libellé, je dégage pour vous la formule de l’Incoterms FAS. Cette formule se présente de la manière suivante :

FAS port New York = EXW + chargement sur camion + transport d’approche + déchargement + transit export + douane export + manutention portuaire.

L’application de cette formule donne :

FAS port New York = 100 000 + 30 + 40 + 25 + 250 + (0,2 x 500) +50 = 100 495 USD = 60 297 000 XOF.

En dehors de FAS, déterminons également l’Incoterm FOB

2.2.3 Calcul de l’Incoterm FOB

On sait que : FOB port New York = FAS + passage portuaire.

L’application numérique indique FOB = 100 495 + 70 = 100 565 USD = 60 339 000 XOF.

Après ce calcul, passons à celui de CFR.

2.2.4 Calcul de l’Incoterm CFR

Avant d’effectuer cette opération, je vous présente la formule de cet Incoterm.

A cet effet, CFR Abidjan = FOB + fret net.

En tenant compte de cette égalité, calculons d’abord le fret net.

Pour bien assimiler le calcul du fret net annoncé, cliquer sur ces liens.

Déterminons dans ce cas le nombre d’UP. Ici, le volume total = 400 m3 et la masse totale = 500 tonnes. L’UP est la tonne, car 500 ˃ 400. Le nombre d’UP est 500.

Donc, fret de base = Prix unitaire x le nombre d’UP. L’application numérique donne : Fret de base = 10 x 500 = 5 000 USD. Déterminons aussi BAF = 4 x 500 = 2 000 USD

Fret corrigé de BAF = 5 000 + 2 000 = 7 000 USD

Fret net = 7 000 (1 – 2%)(1 + 3%) = 7 065,8 USD = 4 239 480 XOF

CFR Abidjan = 100 565 + 7 065,8 = 107 630,8 USD = 64 578 480 XOF

Patientez ! Ce n’est pas tout. Traitons également l’Incoterm CIF.

2.2.5 Calcul de l’Incoterm CIF

Du point de vue théorique, CIF Abidjan = CFR + Assurance

Le libellé ci-dessus indique : Valeur d’assurance = 110%CIF et taux de la prime = 0,45%

Or assurance = taux de la prime d’assurance x la valeur d’assurance

Ce revient à écrire : assurance = 0,45% x 110%CIF

Remplaçons l’assurance par son expression dans la formule de CIF indiquée plus haut.

Ce qui nous donne : CIF Abidjan = CFR + 0,45% X 110%CIF

Cette équation implique : CIF − 0,00495CIF = CFR

CIF = CFR / 0,99505

Appliquons maintenant cette expression.

Ainsi, CIF Abidjan = 107 630,8 / 0,99505           

CIF Abidjan = 108 166,2228 USD = 64 899 733,68 XOF

Nous venons de traiter le cas de CIF.

Penchons-nous sur celui du nouvel Incoterm 2020 : DPU.

2.2.6 Calcul de l’Incoterm DPU Abidjan

Commençons par la formule de cet Incoterm.

DPU Abidjan = CIF + handling

L’application numérique donne :

DPU Abidjan = 64 899 733,68 + 100 000 = 64 999 733,68 XOF

Je n’ai pas fini. Je dois déterminer la valeur de DAP Séguéla.

2.2.7 Calcul de l’Incoterm DAP Séguéla

Concernant la théorie, DAP Séguéla = DPU + transport Abidjan – Séguéla

Appliquons donc cette équation.

DAP Séguéla = 64 999 733,68 + 50 x 2000                            

DAP Séguéla = 65 099 733,68 XOF

Attendez ! Il reste DDP.

2.2.8 Calcul de l’Incoterm DDP

La liquidité pour payer les droits et taxes de douane

En théorie, DDP Séguéla = DAP + Droits et taxes de douane.

Intéressons-nous d’abord au calcul des droits et taxes de douane.

Dans ce cas, posons : droits et taxes de douane = DTD

En prenant en compte le libellé, DTD = DD + PUA + RSTA + PCS + PCC + TVA + TSD

A partir de cette formulation, calculons le taux cumulé.

TC (Taux Cumulé) = (5% + 0,2% + 1% + 0,8% + 0,5%) + 18% X (100% + 5% + 1%)

 TC = (7,5% + 18% x 106%) = 26,58% = 0,2658

Je vous livre aussi la deuxième formule de DTD. En effet, DTD = TC x Valeur statistique + TSD. Cette valeur statistique correspond à l’Incoterm CIF.

La formule devient donc DTD = TC x CIF + TSD

La résolution donne : DTD = 0,2658 x 64 899 733,68 + 20 000 = 17 270 349,21 XOF

Remplaçons alors la valeur de DTD dans l’équation de DDP indiquée plus haut.

Finalement, DDP Séguéla = 65 099 733,68 + 17 270 349,21 = 82 370 082,89 XOF.

Globalement, j’ai répondu à toutes les questions de cet exercice.

Je suis certain que vous voulez vous exprimer concernant cet article. C’est pourquoi je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.

Je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

LINERS TERMS ET CALCUL DU FRET MARITIME

Les liners terms interviennent dans le calcul du fret maritime. En effet, les conférences maritimes prennent en compte ces liners terms dans leur publication du fret maritime.

Très souvent, nos exercices et études de cas évoquent un seul type de liners terms. Il s’agit du fret bord / bord ou fret maritime. Nous y reviendrons dans la suite de l’article.

Que signifie donc le terme ‘’liners terms’’ ?

La définition est simple et importante.

Je vous la livre avec ferveur.

Le terme ‘’liners terms’’ signifie conditions de lignes régulières. Ces liners terms définissent les opérations de manutention incluses dans le fret annoncé par la compagnie maritime.

En dehors de cette définition, les liners terms font partie du contrat de transport conclu entre le vendeur ou acheteur et la compagnie maritime. 

Par ailleurs, nous dénombrons 9 liners terms.

Examinons maintenant ces 9 liners terms avec 3 schémas.

 Je vous montre le premier schéma. Il contient 3 liners terms.

Vous voyez ces 3 liners terms ci-dessous.

1 – SCHEMA 1 : LINERS TERMS COMMENÇANT PAR ‘’QUAI’’

3 liners terms commençant par ''quai''
3 liners terms commençant par  »quai »

Je les cite pour vous : fret quai / bord, fret quai / sous-palan et fret quai / quai.

Après cette citation, je les décompose pour vous.

Prenons d’abord le premier liner term : fret quai / bord.

1.1 Le liner term quai / bord

Pour ce type de fret, vous avez des opérations de manutention au départ. En effet, nous avons le magasinage, manutention terre et le chargement.

La dernière opération (chargement) contient de petites manutentions.

Attendez ! Je vous les cite maintenant.

 Vous avez : la prise en charge sous-palan, élingage (fourniture d’élingue), accrochage, hissage, virage et descente en cale. Il faut aussi ajouter l’arrimage, décrochage, désélingage et le saisissage éventuel.

Je vous invite à visualiser la vidéo correspondant à cette description.

Pour ce premier liner term, nous avons pris en compte toutes les opérations de manutention au départ.

Cependant, au port d’arrivée, le fret ne renferme aucune opération de manutention.

Prenons maintenant en compte le  deuxième liner term : fret quai / sous-palan.

1.2 Le liner term quai / sous-palan

Dans ce cas, le fret commence depuis le magasin départ jusqu’au port d’arrivée, sous le palan. Dans ces conditions, vous avez des opérations de manutention incluses dans le fret au départ et à l’arrivée.

Au départ, nous avons les mêmes opérations citées dans le premier cas. Mais à l’arrivée, ce type de fret intègre le déchargement du navire.

Comme précédemment, décomposons ce déchargement. En effet, elle englobe de petites opérations de manutention. Ce déchargement comporte le désarrimage, élingage, accrochage, hissage, virage, descente le long du bord, mise à quai, décrochage, désélingage et livraison le long du bord. Je vous invite encore à regarder la même vidéo concernant ce passage.

Vous constatez avec moi que ce deuxième liner term contient beaucoup plus d’opérations de manutention que le premier étudié.

Contrairement aux deux autres, le troisième liner term, fret quai / quai, intègre toutes les opérations de manutention intervenant dans le périmètre du navire.

Analysons donc ce liner term.

1.3 Le liner term quai / quai

Ce type de fret commence depuis le magasin de départ jusqu’au magasin d’arrivée.

Ainsi au départ, vous avez les opérations de manutention évoquées dans les deux liners terms précédents.

A l’arrivée, vous avez le déchargement du navire, la manutention terre et magasinage import.

Je vous ai déjà relaté la composition du déchargement concernant le deuxième liner term ci-dessus.

Patientez ! Ce n’est pas tout. Le schéma 2 est aussi utile que le schéma 1.

Analysons maintenant ce schéma si important.

2 – SCHEMA 2 : LINERS TERMS COMMENÇANT PAR ‘’SOUS-PALAN’’

3 liners terms commençant par ''sous-palan''
3 liners terms commençant par  »sous-palan »

Regardez très bien ce schéma.

Que constatez-vous ?

A première vue, vous avez aussi 3 liners terms. Je vous les cite : fret sous-palan / bord, fret sous-palan / sous-palan et fret sous-palan / quai.

Ces frets commencent sous le palan au port de départ. Cette situation, exclut certaines opérations de manutention. En effet, ces liners terms ne prennent pas en compte le magasinage et la manutention terre export. Mais, ils englobent le chargement du navire.

Après ce constat, analysons ces liners terms de manière détaillée.

Commençons par le liner term sous-palan / bord.

2.1 Le liner term sous-palan / bord

Il est le plus simple des 3 liners terms énumérés. En effet, il ne contient qu’une seule opération de manutention : le chargement ou acconage.

Passons maintenant au deuxième liner term : fret sous-palan / sous-palan.

2.2 Le liner term sous-palan / sous-palan

Contrairement au premier analysé, ce dernier est plus chargé. Cela revient à dire qu’il renferme plus d’opérations de manutention.

Par exemple, il prend en compte non seulement le chargement, mais également le déchargement.

Ce n’est pas fini. Il reste le liner term sous-palan / quai.

2.3 Le liner term sous-palan / quai

Ce liner term contient beaucoup plus d’opération de manutention au départ et à l’arrivée. En effet au départ, vous avez le chargement inclus dans le fret. Et à l’arrivée, le fret comprend toutes les opérations de manutention : déchargement, manutention terre et magasinage import.

Attendez ! Je commente pour vous le schéma 3.

3 – SCHEMA 3 : LINERS TERMS COMMENÇANT PAR ‘’BORD’’

3 liners terms commençant par ''bord''
3 liners terms commençant par  »bord »

Ce schéma nous montre encore 3 autres liners terms.

Quels sont ces liners terms ?

Il s’agit de : liner term bord / bord, liner term bord / sous-palan et liner term bord / quai.

Ces 3 éléments commencent par le terme ‘’bord’’.

Quelle est la conséquence de cette situation ?

Dans ce cas, au port de départ, vous n’avez pas d’opérations de manutention incluses dans le fret annoncé. Mais, à l’arrivée pour certains liners terms, vous avez des opérations de manutention incorporées dans le fret.

Suivez-moi, je vous les détaille.

Débutons cette analyse par le liner term bord / bord.

3.1 Le liner term bord / bord

Cette configuration de fret ne comporte aucune une opération de manutention au départ et à l’arrivée. Ce type de fret constitue donc le fret juste. Il est le plus connu. Car, nos exercices et études de cas mettent en valeur cette structure de fret.

Prenons maintenant le deuxième type : liner term bord / sous-palan.

3.2 Le liner term bord / sous-palan

Je vous ai indiqué plus haut que le fret commençant par le terme ‘’bord’’ ne comporte aucune opération de manutention au départ.

Dans ce cas précis, vous n’avez que le déchargement inclus dans ce fret.

N’abandonnez pas ! Je vous montre le dernier liner term : fret bord / quai.

3.3 Le liner term bord / quai

Ce dernier liner term contient plus d’opérations de manutention que les deux précédents. En effet, il prend en compte non seulement déchargement du navire, mais aussi la manutention terre et le magasinage import.

Je viens de vous relater la grande théorie des liners terms.

Ce n’est tout. Il reste le calcul du fret maritime selon ces liners terms.

Suivez-moi alors.

 4 – CALCUL DES LINERS TERMS

Nous venons de présenter et analyser les 9 liners terms.

Je vous présente le schéma récapitulatif de ces 9 liners terms

9 liners terms récapitulatifs
9 liners terms récapitulatifs

Passons maintenant aux différents calculs.

Avant d’effectuer ces calculs, présentons les opérations de manutention utiles.

4.1 Les manutentions utiles aux liners terms

4.1.1 Au port de départ.

Vous avez :

– Magasinage au Départ (MD),

– Manutention Terre au Départ (MTD),

– Chargement ou Acconage au Départ (AD)

Vous avez également des opérations de manutention au port d’arrivée.

4.1.2 Au port d’arrivée

Ces opérations sont :

– Magasinage à l’Arrivée (MA),

– Manutention Terre à l’Arrivée (MTA),

– Déchargement ou Acconage à l’Arrivée (AA).

 Après avoir listé les opérations de manutention utiles aux liners terms, passons maintenant au calcul.

Pour effectuer les différents calculs de ces liners terms, je mets à votre disposition des formules.

Afin de bien mener ces calculs, prenons un exemple pratique.

Je vous donne le libellé de cet exemple.

Pour une opération d’exportation, vous avez les informations suivantes:

– Magasinage au Départ (MD) = 350 EUR,

– Manutention Terre au Départ (MTD) = 150 EUR,

– Acconage au Départ (AD) = 120 EUR,

– Fret Net (FN) = 4 850 EUR,

– Acconage à l’Arrivée (AA) = 175 EUR,

– Manutention Terre à l’Arrivée (MTA) = 130 EUR,

– Magasinage à l’Arrivée (MA) = 300 EUR.

Calculez les différents frets selon les liners terms.

Débutons par les 3 premiers liners terms commençant par ‘’Bord’’.

4.2 Le calcul des liners terms commençant par ‘’bord’’

Démarrons avec le fret bord / bord

4.2.1 Le fret bord / bord

Ce fret est égal au fret net maritime. L’article relatif au calcul du fret net maritime en conventionnel a développé cet aspect. Je vous invite à visualiser la vidéo correspondante et deux articles relatifs au fret en conteneur complet et de groupage.

Je vous rappelle la formule de calcul.

Fret bord / bord = Fret Net = Fret de base + BAF + CAF + CSP – Ristourne

Fret bord / bord = fret de base (1 + taux BAF)(1 + taux CAF)(1 + taux CSP)(1 – taux Ristourne).

Je viens de vous présenter la formule de calcul du fret bord / bord. Dans ce cas, l’exemple nous donne le montant du fret net = 4 850 EUR.

Je vous montre aussi le calcul du fret bord / sous-palan.

4.2.2 Le fret bord / sous-palan

Pour une question de simplicité, remplaçons certains termes par des sigles.

Par exemple, nous avons : Bord = B, Sous-Palan = SP, Quai = Q et Fret Net = FN

Ainsi, la formule de ce liner term se présente de la manière suivante :

Fret B / SP = FN + AA

L’application numérique indique :

Fret B / SP = 4 850 + 175 = 5 025 EUR

Je vous donne aussi le fret bord / quai

4.2.3 Le fret bord / quai

La formule de calcul est :

Fret B / Q = FN + AA + MTA + MA

Le calcul de ce fret nous donne le montant suivant :

Fret B / Q = 4 850 + 175 + 130 + 300 = 5 455 EUR

Nous venons de voir les formules et calculs des liners terms commençant par ‘’Bord’’.

Etudions maintenant les liners terms débutant par ‘’Sous-Palan’’.

4.3 Le calcul des liners terms commençant par ‘’Sous-Palan’’

Le premier liner term de cette série est : fret sous-palan / bord.

4.3.1 Le fret sous-palan / bord

Je vous présente sa formule.

Fret SP / B = AD + FN

Son application numérique donne :

Fret SP / B = 120 + 4 850 = 4 970 EUR

Après le fret sous-palan / bord, je vous montre le deuxième de cette série : fret sous-palan / sous-palan.

4.3.2 Le fret sous-palan / sous-palan

La formule de ce dernier est :

Fret SP / SP = AD + FN + AA

Appliquons alors cette formule.

Fret SP / SP = 120 + 4 850 + 175 = 5 145 EUR

Je vous montre maintenant le dernier de ce groupe : fret sous-palan / quai.

4.3.3 Le fret sous-palan / quai

La structure de ce fret mentionne plus d’opérations de manutention que les 2 liners terms précédents.

Je vous la montre.

Fret SP / Q = AD + FN + AA + MTA + MA

Son calcul met en avant le montant suivant :

Fret SP / Q = 120 + 4 850 + 175 + 130 + 300 = 5 575 EUR

Patientez ! Je vous présente le dernier groupe. Il s’agit des liners terms commençant par ‘’Quai’’.

4.4 Le calcul des liners terms commençant par ‘’Quai’’

Le premier de ce groupe est : fret quai / bord.

4.4.1 Le fret quai / bord

La formule de ce liner term est la suivante :

Fret Q / B = MD + MTD + AD + FN

Fret Q/B = 350 + 150 + 120 + 4 850 = 5 470 EUR

Vous venez de voir la formule et calcul du premier liner term. Présentons aussi celle du deuxième terme : fret quai / sous-palan.

4.4.2 Le fret quai / sous-palan

La structure de ce fret révèle :

Fret Q / SP = MD + MTD + AD + FN + AA

Je vous montre son application numérique.

Fret Q / SP = 350 + 150 + 120 + 4 850 + 175 = 5 645 EUR

Enfin, il vous reste la formule du dernier de cette série : fret quai / quai.

4.4.3 Le fret quai / quai

Ce fret incorpore toutes les opérations de manutention dans le périmètre du navire. Ainsi, nous avons :

Fret Q / Q = MD + MTD + AD + FN + AA + MTA + MA

Terminons cette étude avec l’application de cette dernière formule.

Fret Q / Q = 350 + 150 + 120 + 4 850 + 175 + 130 + 300 = 6 075 EUR

Je viens de vous expliquer le calcul du fret selon les liners terms.

Ces liners terms sont spécifiquement liés au contrat de transport.

Vous ne devez pas les confondre avec les Incoterms. Ces derniers sont plutôt associés au contrat de vente.

Par ailleurs, les liners terms étudiés ne modifient en rien le point de transfert des risques défini par les Incoterms utilisés.

Pour finir, je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

Je suis certain que vous voulez vous exprimer concernant cet article. C’est pourquoi je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.

CALCUL DU FRET EN CONTENEUR MARITIME

Le calcul du fret en conteneur maritime mérite une attention particulière. Car, la conteneurisation constitue aujourd’hui une technologie importante.

En réalité, cette conteneurisation représente 80% du trafic de marchandises.
Vous voyez ! La presque totalité des marchandises voyage en conteneur.
C’est pourquoi, j’ai décidé de vous expliquer la méthode de calcul du fret maritime en conteneur.

Avant de vous montrer la méthode de calcul du fret maritime en conteneur, parlons maintenant de conteneurisation.

Quels sont les avantages de la conteneurisation ?

Conteneurisation maritime des marchandises diverses
Plateforme de conteneurs maritimes

La conteneurisation permet de mettre les marchandises les plus diverses dans des conteneurs. Cette opération de mise en conteneur allège l’emballage et le conditionnement.
Elle élimine aussi les ruptures de charges. Ces ruptures entrainent très souvent des manutentions brutales. Cette brutalité représente un danger pour vos marchandises emballées.

En plus, la conteneurisation s’adapte à tous types de transport (maritime, ferroviaire, routier, fluvial et aérien).
Elle permet en outre de diminuer les vols.

Cependant, il est important pour vous d’intégrer la notion d’incompatibilité de masse, nature et de forme des marchandises chargeable dans un même conteneur.

Je viens de vous expliquer l’importance de la conteneurisation pour vos marchandises.

Etudions maintenant le calcul du fret des marchandises conteneurisées.

A ce niveau, nous distinguons deux cas :
–  premier cas concerne le calcul du fret maritime en conteneur complet (FCL),
–  deuxième cas intègre le calcul du fret maritime en conteneur de groupage (LCL).

Commençons notre analyse par le premier cas.

1 – CALCUL DU FRET EN CONTENEUR MARITIME COMPLET (FCL)

Transport d'un conteneur complet (FCL)
Transport d’un conteneur maritime complet

Le calcul du fret maritime en conteneur complet (FCL) comprend deux étapes :
– Etape 1 : détermination du fret de base,
– Etape 2 : calcul du fret net tenant compte des correctifs

Démarrons par la première étape.

1.1 Etape 1 : détermination du fret maritime de base

Le fret de base en conteneur complet se calcule ‘’à la boîte’’.

Pour mieux cerner ce type de calcul, prenons un exemple.

1.1.1 Exemple

Un chargeur envoie 5 conteneurs complets (FCL) de 20 pieds. La masse unitaire représente 16 tonnes.

Par ailleurs, le tarif maritime est égal à 2 000 USD le conteneur complet.

Ainsi, nous avons les données pour déterminer le fret de base. Calculons donc ce fret de base.

Avant d’effectuer le calcul, je vous montre la formule.
Le fret de base = Tarif maritime unitaire x le nombre de conteneurs.

Appliquons maintenant cette formule.

1.1.2 Application

Le fret de base est donc = 2 000 x 5 = 10 000 USD.
Nous venons de calculer le fret de base.

Passons maintenant à l’étape 2 pour calculer le fret net maritime en conteneur complet.

1.2 Etape 2 : calcul du fret net maritme tenant compte des correctifs

Pour réaliser ce calcul, nous retenons les correctifs suivants : BAF, CAF et CSP. Complétons le libellé de l’exemple précédent avec ces correctifs chiffrés.

1.2.1 Suite de l’exemple précédent

Les correctifs conjoncturels de l’exemple de l’étape 1 sont donc : BAF (3%) ; CAF (4%) ; CSP (2%)
On sait que le fret de base = 10 000 USD. Calculons le fret net maritime en conteneur.

Nous avons déjà donné la formule du fret net maritime dans l’article relatif au calcul du fret net maritime en conventionnel. Je vous la présente.
Fret net maritime = Fret de base + BAF + CAF + CSP

Pour déterminer ce fret, nous effectuons un calcul en cascade. Dans cet article, nous n’allons pas utiliser cette méthode. Nous allons plutôt prendre la formule de vérification. Elle se présente de la manière suivante :
Fret net maritime en conteneur complet = Fret base (1+taux BAF)(1+taux CAF)(1+taux CSP)

Chiffrons maintenant cette équation

1.2.2 Application numérique

Fret net maritime en conteneur complet = 10 000 (1+3%)(1+4%)(1+2%)
Fret net maritime = 10 000 x 1,03 x 1,04 x 1,02 = 10 926,24 USD
Je viens de vous étaler la méthode de calcul du fret net maritime en conteneur complet. Nous avons aussi vu le calcul du fret net maritime en conventionnel avec ma chaine YouTube.

La différence entre ces deux types de calcul se situe au niveau du fret de base. En effet, le fret de base du transport maritime en conventionnel est fonction de l’UP.

Or, celui du transport maritime en conteneur complet tourne autour d’un forfait appliqué au conteneur.

Vous voyez très bien la différence.

Ne partez pas !

J’examine pour vous le deuxième cas : le calcul du fret maritime en conteneur de groupage (LCL).

2 – LE CALCUL DU FRET MARITIME EN CONTENEUR DE GROUPAGE (LCL)

Manutention de conteneurs maritimes de groupage
Manutention de conteneurs maritimes

Le calcul du fret maritime en conteneur de groupage est identique à celui du transport maritime en conventionnel. Cependant, ce type de fret exige un minimum de tarification par conteneur. Ce minimum varie en fonction des lignes.

Par ailleurs, le calcul du fret maritime en conteneur de groupage englobe 3 étapes :
– Détermination de l’UP (Unité Payante),
– Calcul du fret de base,
– Calcul du fret net tenant compte des correctifs.

Appliquons ces 3 étapes avec un exemple.
Un chargeur envoie 4 palettes de marchandises dans un centre de groupage pour une exportation. Chaque palette pèse 1 100 kg et a un volume de 1 200 dm³.
Le fret de base = 4 000 USD l’UP; BAF (-3%); CAF (5%); CSP (3%); Ristourne (4%)

Débutons par l’étape 1

2.1 Etape 1 : Détermination de l’UP (Unité Payante)

Volume = 1 200 dm³ = 1,2 m³
Le volume total = 1,2 x 4 = 4,8 m³
Masse = 1 100 kg = 1,1 t
La masse totale = 1,1 x 4 = 4,4 t
L’UP est le m³ et le nombre d’UP est 4,8; car
4,8 ˃ 4,4. Le fret est mis à l’avantage du transporteur.

Après la détermination de l’UP et du nombre d’UP, passons maintenant à l’étape 2 afin de calculer le fret de base.

2.2 Etape 2 : Calcul du fret de base

Le fret de base = 4,8 x 4 000 = 19 200 USD
Nous venons de déterminer le fret de base.

Examinons maintenant le calcul du fret net en conteneur de groupage dans l’étape 3.

2.3 Etape 3 : Calcul du fret net en conteneur

Pour déterminer ce fret, nous effectuons un calcul en cascade. Dans cet article, nous n’allons pas utiliser cette méthode. Nous allons plutôt mettre en œuvre la formule de vérification. Elle se présente de la manière suivante :
Le fret net = Fret base (1+taux BAF)(1+taux CAF)(1+taux CSP)(1-taux Ristourne)

Appliquons cette formule maintenant.
Fret net = 19 200 (1-3%)(1+5%)(1+3%)(1-4%)  = 19 200 x 0,97 x 1,05 x 1,03 x 0,96
Fret net = 19 336,2 USD

Nous venons d’expliquer la méthode de calcul du fret net en conteneur (FCL et LCL).

Vous constatez avec moi que ce calcul est simple pour ceux qui maitrisent celui du transport maritime en conventionnel.

Je vous invite à consulter les 2 vidéos relatives aux calculs que je viens de réaliser pour vous. Je mets à votre disposition le lien vers ces vidéos :
Comment calculer le fret net maritime en conteneur complet ?
Comment calculer le fret net maritime en conteneur de groupage ?

Pour finir, je vous remercie pour votre patience et attention particulière.
Je suis certain que vous voulez vous exprimer concernant cet article. C’est pourquoi je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.