EXERCICE CORRIGE 5 : calcul fret aérien et maritime

L’exercice corrigé 5 traite un cas d’importation de soja en transport maritime.

Cet exercice corrigé 5 met aussi en exergue une opération d’exportation de pièces détachées en transport aérien.

Pour ces deux activités d’importation et d’exportation, je calculerai pour vous les Incoterms. En effet, je chiffrerai d’abord EXW, FAS, FOB, CFR, CIF, DPU, DAP et DDP relatifs à l’importation de soja en maritime.

Ensuite, je déterminerai par les Incoterms CIP, CPT, FCA et DDP concernant le processus d’exportation en transport aérien.

Je vous présente maintenant l’énoncé de l’exercice corrigé 5.

Le libellé de l’exercice corrigé 5

1 – LIBELLE DE L’EXERCICE CORRIGE 5

La société CI-SOJA constitue une entreprise spécialisée dans deux activités. En réalité, elle produit et exporte la poudre de soja en transport maritime.

Par ailleurs, la société CI-SOJA importe également des pièces de rechange par voie aérienne.

Les annexes 1 et 2 vous fournissent les informations relatives aux deux modes de transport annoncés plus haut.

En dehors des informations ci-dessus, Séguéla (Côte d’Ivoire) représente la ville de son siège social.

Sans attendre, je vous livre les données de l’annexe 1

1.1 Annexe 1 : Exportation de soja en transport maritime

Vous êtes nommé Directeur Commercial de CI-SOJA. On vous demande d’élaborer une cotation DDP Berlin.

Cette cotation concerne un client allemand sur la base des informations suivantes :

– Quantité : 6 000 boîtes de poudre de soja,

– Coût d’achat des matières premières : 200 XOF / boîte,

– Main d’œuvre : 150 XOF / boîte,

– Autres charges variables : 50 XOF / boîte,

– Charges fixes : 800 000 XOF,

– Conditionnement : 50 F XOF / boîte,

– Marge commerciale : 25% prix départ usine CI-SOJA,

– Nombre de boîtes par carton : 50,

– Masse brute d’un carton: 50 kg ; volume d’un carton: 0,25 m3,

– Post-acheminement : 2 000 USD,

– Transit export : 200 000 XOF,

– Mise à quai au port de Hambourg : 800 USD,

– Valeur assurée : CIF majoré de 10% et taux de la prime : 0,4%,

– Douane export : 150 XOF / boîte,

– Chargement sur camion à Séguéla : 4 000 XOF la 1/2 tonne,

– Taxe portuaire à Abidjan : 5 000 XOF,

– Acconage export : 100 000 XOF,

– Camionnage à quai à l’arrivée : 6 000 USD,

– Préacheminement : 200 000 XOF,

– Transit import : 20 000 USD,

– Taux cumulé des droits et taxes de douane à l’arrivée : 22% ; TVA : 18%,

– Fret de base : 50 USD l’UP ; BAF (4 USD l’UP) ; CAF (- 3%) ; CSP (2%) ; Ristourne (10%).

NB : 1 USD = 500 XOF

Patientez ! Je vous montre aussi les questions de l’annexe 1.

1.2 Les questions de l’annexe 1 concernant l’exercice corrigé 5

Je vous liste ces questions.

* Calculez les prix EXW, FAS, FOB, CFR, CIF, DPU, DAP et DDP en précisant les villes.

* Quel type d’expédition en conteneur proposez-vous à CI-SOJA ?

Identifiez les avantages et inconvénients pour cette entreprise.

* Le rapport du commissaire d’avaries mentionne les anomalies suivantes :

– 15 cartons ont disparu ;

– 4 cartons ont perdu chacun 25 boîtes ;

– 1 carton a perdu 40 boîtes ;

– 4 cartons ont perdu respectivement 20, 25, 30 et 35 boîtes.

Les frais de l’expert représentent 200 000 XOF.

Outre ces pertes, l’évaluation des frais de conservation et de gardiennage donne 100 000 XOF.

Pour ces anomalies, la franchise admise indique 2,5%.

Calculez le montant de l’indemnisation.

A qui incombe les manquants ?

Quelle garantie proposez-vous pour leur couverture ?

Je viens de vous donner les questions de l’annexe 1.

Passons maintenant à l’annexe 2

1.3 Annexe 2 : importation en transport aérien

CI-SOJA importe de Berlin des pièces de rechange  emballées dans 100 cartons. Cette commande indique les caractéristiques suivantes :

– Contenu d’un carton : 28 kg ;

– Tare d’un carton : 2 kg ;

– masse taxable : 3 800 kg

Le tarif général sur Abidjan mentionne :

– 1 500 à moins de 2 500 kg : 800 XOF / kg

– 2 500 à moins de 3 000 kg : 750 XOF / kg

– 3 000 à moins de 4 000 kg : 700 XOF / kg

– 4 000 à moins de 4 500 kg : 650 XOF / kg

– A partir de 4 500 kg : 600 XOF / kg

Après avoir indiqué les données de l’annexe 2, présentons les différentes questions.

1.4 Les questions de l’annexe 2 relatives à l’exercice corrigé 5

Je vous donne ces questions.

* Déterminez le volume d’un carton

* Calculez le prix CIP, CPT, FCA et DDP de la commande sachant que :

– Valeur assurée : CIP majoré de 10%,

– Taux de la prime d’assurance = 0,3%,

– Taux cumulé des droits de porte : 22,5%,

– TVA : 18% et TSD = 20 000 XOF,                     

– Taxe LTA : 8 200 XOF,

– Déchargement de l’avion : 300 000 XOF,

– Post-acheminement : 250 000 XOF,

– Prime d’assurance : 99 000 XOF,

Quelle est la différence entre la traite et le billet à ordre ?

Indiquez les formalités à remplir en cas de sinistre.

Citez les modes de réalisation du CREDOC.

Vous voyez ! Je viens de vous présenter le l’énoncé de l’exercice corrigé 5.

Attention ! Le plus dur commence.

Mais, une excellente concentration vous permettra d’assimiler la résolution de l’exercice 5.

2 – SOLUTIONS DE L’EXERCICE 5

Un extrait du corrigé de l’exercice 5

Débutons cette résolution par l’annexe 1.

2.1 Annexe 1 : Exportation de soja en transport maritime

A ce niveau, l’évaluation commence par le calcul des Incoterms.

2.1.1 Calcul des INCOTERMS

Pour évaluer les Incoterms annoncés plus haut, effectuons les calculs préliminaires.

Sans attendre, je vous montre ces calculs :

– Coût d’achat des matières premières : 200 x 6 000 = 1 200 000 XOF,

– Main d’œuvre = 150 x 6 000 = 900 000 XOF,

– Autres charges variables = 50 x 6000 = 300 000 XOF,

– Conditionnement = 50 x 6000 = 300 000 XOF,

– Nombre de cartons = 6 000 / 50 = 120,

– Masse brute totale = 120 x 50 = 6 000 kg,

– Volume total = 0,25 x 120 = 30 m3,

– Douane export = 150 x 6 000 = 900 000 XOF,

– Chargement sur camion = 2 x 4000 / tonne = 8000×6 = 48 000 XOF,

Fret net = fret base + BAF + CAF + CSP – RISTOURNE

Fret base = 50 x 500 x 30 = 750 000 XOF

BAF = 4 x 500 x 30 = 60 000 XOF

Fret corrigé de BAF = 60 000 + 750 000 = 810 000 XOF

Fret net = Fret corrigé BAF (1+tCAF)(1+tCSP)(1-tRistourne)

= 810 000 (1 – 3%)(1 + 2%)(1 – 10%) = 810 000 x 0,97 x 1,02 x 0, 9

= 721 272,6 XOF,

– Assurance = 0,0044 CIF.

CIF = CFR / 0,9956 = 6 840 939,27 / 0,9956 = 6 871 172,43 XOF

Pour mieux cerner le calcul de l’assurance, je vous invite à consulter mon article et vidéo : ‘calcul de l’assurance maritime’.

Ainsi, la détermination de l’assurance constitue la fin des calculs évoqués ci-dessus.

Pour la suite, l’évaluation des charges représente un préalable au calcul des Incoterms.

2.1.1.1 Evaluation des charges

Total des charges = Coût d’achat des matières premières + Main d’œuvre + Autres charges variables + Conditionnement + Charges fixes

Appliquons cette formule.

Dans ce cas, Total des charges = 1 200 000 + 900 000 + 300 000 + 300 000 + 800 000 = 3 500 000 XOF

A partir de ces charges ci-dessus, calculons l’Incoterm EXW.

2.1.1.2 Calcul de l’Incoterm EXW

On sait que le prix de vente = EXW = Coût de revient + marge commerciale

Dans cet exercice, le coût de revient = total des charges

Remplaçons donc le coût de revient par le total des charges.

La formule mathématique de l’Incoterm EXW devient :

EXW Séguéla = Total des charges + marge commerciale.

Or, la marge commerciale = 25% EXW.

EXW Séguéla devient : total des charges + 25% EXW

Du point de vue mathématique, on a :

EXW Séguéla = total des charges + 25% EXW

Cela donne : EXW – 25% EXW = Total des charges

EXW (1-0,25) = Total des charges

EXW = Total des charges divisé par 0,75

Finalement, EXW Séguéla = 3 500 000 / 0,75 = 4 666 666,67 XOF

Après la détermination de l’Incoterm EXW, évaluons FAS.

2.1.1.3 Calcul de l’Incoterm FAS

FAS Abidjan = EXW + Préacheminement + Chargement sur camion + Transit export +Taxe portuaire à Abidjan + Douane export

L’application numérique indique :

FAS Abidjan = 4 666 666,67 + 200 000 + 48 000 + 200 000 + 5 000 + 900 000 = 6 019 666,67

Poursuivons cette série d’évaluation avec FOB.

2.1.1.4 Calcul de l’Incoterm FOB

Du point de vue théorique :

FOB Abidjan = FAS + Acconage export

Ainsi, la pratique donne :

FOB Abidjan = 6 019 666,67 + 100 000 = 6 119 666,67 XOF

Enchainons avec l’Incoterm CFR Hambourg.

2.1.1.5 Calcul de l’Incoterm CFR

Je vous présente l’expression théorique de CFR.

CFR Hambourg = FOB Abidjan + Fret net

Chiffrons donc CFR.

CFR Hambourg = 6 119 666,67 + 721 272,6 = 6 840 939,27 XOF = 13 681,88 USD

Patientez ! Ce n’est pas tout. Je dois calculer CIF.

2.1.1.6 Calcul de l’Incoterm CIF

CFR calculé plus haut permet de déterminer CIF.

Ainsi, CIF Hambourg = CFR + Assurance

De manière pratique, on a :

CIF Hambourg = 6 840 939,27 + (0,0044×6871172,43) = 6 871 172,43 XOF

CIF Hambourg = 13 742,34 USD

Je continue les calculs en mettant en valeur l’Incoterm suivant : DPU

2.1.1.7 Calcul de l’Incoterm DPU

La formule de calcul de DPU se présente de la manière suivante :

DPU Hambourg = CIF Hambourg + Mise à quai à Hambourg + Camionnage à quai à l’arrivée

Appliquons la formule ci-dessus.

DPU Hambourg = 6 871 172,43 + (800 x 500) + (6000 x 500) = 10 271 172,43 XOF

= 20 542,34 USD

En dehors de l’Incoterm DPU, évaluons DAP.

2.1.1.8 Calcul de l’Incoterm DAP

De manière évidente, DAP s’exprime de la manière suivante :

DAP Berlin = DPU Hambourg + Post-acheminement

Cela revient à écrire :

DAP Berlin = 10 271 172,43 + (2000 x 500) = 11 271 172,43 = 22 542,34 USD

Terminons cette série de calculs par l’Incoterm DDP.

2.1.1.9 Calcul de l’Incoterm DDP

En tenant compte de l’énoncé :

DDP Berlin = DAP Berlin + Transit import + Douane import

Dans cet exercice corrigé 5, la douane import correspond au taux cumulé x la valeur statistique ou valeur en douane.

Je vous informe que CIF représente cette valeur statistique.

Finalement, la douane import = taux cumulé x CIF

NB : Dans cette partie, la TVA (18%) n’intervient pas de manière évidente dans le calcul. Car, le taux cumulé (22%) intègre déjà sa valeur.

Ici, il s’agit du taux cumulé des droits et taxes de douane. Or, cette TVA constitue une taxe.

Du point de vue pratique, la douane import = 22%6 871 172,34

Dans ces conditions, remplaçons la valeur de ‘’douane import’’ dans la formule pratique de DDP.

Ainsi, DDP Berlin = 11 271 172,43 + (20 000 x 500) + (22%6 871 172,34)

= 22 782 830,36 XOF = 45 565,66 USD.

Après cette succession de calculs des Incoterms, répondons à la question suivante.

2.1.2 Type d’expédition en conteneur

Nous proposons une expédition du type FCL / FCL.

Pour bien cerner mon choix, je vous invite à consulter mon article intitulé : ‘4 types d’expédition en conteneur’ et la vidéo concernée.

Ainsi, la présence d’un exportateur (CI-SOJA) et un importateur allemand justifie ce choix.

Présentons maintenant les avantages et inconvénients de ce type d’expédition en conteneur.

Commençons par les avantages.

* Avantages

J’ai répertorié deux avantages :

– Suppression de deux ruptures de charge qui permet d’éviter les manutentions brutales ;

– Protection de la marchandise tout au long du trajet.

Terminons par les inconvénients.

* Inconvénients

Comme précédemment, nous notons deux inconvénients :

– Charges de location du conteneur

– Coût d’empotage et de dépotage

Après cette réponse théorique, évaluons l’indemnisation.

2.1.3 Calcul du montant de l’indemnisation

Avant d’effectuer ce calcul, déterminons le nombre total de boîtes perdues.

* Le nombre total de boîtes perdues

– 15 cartons perdus : 15 x 50 = 750

– 4 cartons ont perdu chacun 25 : 4 x 25 = 100

– 1 carton a perdu 40 : 1 x 40 = 40

– 4 cartons ont perdu 20, 25, 30 et 35 : 20 + 25 + 30 + 35 = 110

TOTAL = 750 + 100 + 40 + 110 = 1 000 boîtes

Je viens de chiffrer le nombre de boîtes : 1 000

En tenant compte de ce nombre ci-dessus, calculons le taux d’avarie particulière.

2.1.3.1 Taux d’avarie particulière

Taux d’avarie particulière = ((nombre de boîtes perdues) x 100) / Total des boîtes = (1000 x 100) / 6000 = 16,67%

Ce taux permet de déterminer l’indemnité.

2.1.3.2 Calcul de l’indemnité

Je vous indique la formule de cette indemnité.

Indemnité = Taux d’avarie particulière x Valeur d’assurance (VA).

Or, VA = 1,1CIF. Référez-vous à mon article relatif à l’assurance.

Ce qui donne : VA = 1,1×6 871172,43 = 7 558 289,67 XOF

Dans ce cas, tenons compte de la franchise.

C’est pourquoi, nous obtenons la formulation suivante :

VA Restante = VA – Franchise = VA (1-2,5%) = 0,975 VA

VA Restante = 0,975 x 7 558 289,67 = 7 369 332,43 XOF

Avec la VA restante, calculons l’indemnité

L’indemnité = Taux avarie x VA restante

Du point de vue pratique, l’indemnité = 16,67% x 7 369 332,43 = 1 228 467,716 XOF

Passons maintenant à l’évaluation de l’indemnisation.

2.1.3.3 Calcul de l’indemnisation

Je vous montre donc l’équation de cette indemnisation.

Indemnisation = indemnité + frais de l’expert + frais conservation et gardiennage

L’application numérique donne :

Indemnisation = 1 228 467,716 + 200 000 + 100 000 = 1 528 467,716 XOF

Par conséquent, les manquants incombent au vendeur (CI-SOJA).

Concernant la couverture de ces manquants, nous lui proposons la garantie ‘’tous risques’’, car il s’agit de perte de marchandises.

Nous venons de traiter avec succès l’annexe 1.

Attendez la suite ! Je dois développer pour vous l’annexe 2

2.2 Annexe 2 : importation en transport aérien

Débutons ce calcul par la détermination du volume d’un carton.

2.2.1 Volume d’un carton

Masse taxable = (volume réel) / 6 

Cette égalité implique :

Volume réel = masse taxable x 6 = 3 800 x 6 = 22 800 dm3

Volume d’un carton = 22 800 / 100 = 228 dm3

Après ce calcul préalable, chiffrons les Incoterms.

2.2.2 Calcul des INCOTERMS

Pour bien mener l’évaluation des Incoterms, effectuons des calculs préliminaires.

2.2.2.1 Calculs préliminaires

– Masse brute d’un carton = 28 + 2 =30 kg

– Masse brute totale = 30 x 100 = 3 000 kg

– La masse retenue pour la tarification : 3 800 > 3 000 ; masse retenue = 3 800 kg

– Fret correspondant : 3 800 x 700 = 2 660 000 XOF

– Application du ‘’payant pour’’ : 4 000 x 650 = 2 600 000 XOF

– Prix du transport retenu = 2 600 000 F CFA, car 2 600 000 F < 2 660 000 XOF

Concernant ce calcul du fret aérien, je vous invite à consulter l’article concerné sur le blog et la chaine YouTube.

Penchons-nous maintenant sur l’assurance.

A ce niveau, l’assurance = Taux de la prime x Valeur d’assurance.

Cela nous donne :

Assurance = 0,3%(CIP +10%CIP) = 0,3% X 1,1CIP = 0,0033CIP

Enfin, déterminons le taux cumulé (TC).

Avant cette détermination, évaluons le taux des droits de douane (tDD)

D’après le libellé, le taux cumulé des droits de porte = 22,5%

Or, ce taux cumulé = taux RSTA + taux DD + taux PCC + taux PCS + taux PUA

Cela donne taux cumulé des droits de porte = 1% + Taux DD + 0,5% + 0,8% + 0,2%

Nous avons l’équation suivante : 22,5% = Taux DD + 2,5%

Finalement, tDD = (22.5 – 2,5)% = 20%

Ainsi, TC = 22,5% + 18%(100% + 20 % + 1%),

TC = 44,28%

Par ailleurs, prenons en charge les Incoterms.

Commençons cette prise en charge par l’Incoterm CIP.

2.2.2.2 Calcul de l’Incoterm CIP

Un peu plus haut, l’assurance = 0,0033CIP

A partir de cette égalité, tirons l’expression de CIP.

Ainsi, CIP = (Assurance) / 0,0033

L’application numérique indique :

CIP = 99 000 / 0,0033 = 30 000 000 XOF

Enchainons ces calculs par la détermination de CPT.

2.2.2.3 Calcul de l’Incoterm CPT

On sait que : CIP = CPT + Assurance

Cela revient à écrire :

CPT = CIP – Assurance

Appliquons cette équation

CPT = 30 000 000 – 99 000 = 29 901 000 XOF

Poursuivons notre chemin avec FCA

2.2.2.4 Calcul de l’Incoterm FCA

En tenant compte du libellé, nous obtenons l’égalité suivante :

CPT = FCA + Fret + Taxe LTA

Cette égalité permet de définir l’expression de FCA.

Ainsi, FCA = CPT – Fret net – taxe LTA

Du point de vue pratique :

FCA = 29 901 000 – 2 600 000 – 8 200 = 27 292 800 XOF

J’aimerais terminer cette série d’évaluation en traitant l’Incoterm DDP.

2.2.2.5 Calcul de l’Incoterm DDP

Avant de déterminer DDP, évaluons d’abord la douane import.

A propos de douane import, nous savons ce qui suit :

Douane import = Taux cumulé x Valeur taxable + Taxe supplémentaire de douane (TSD)

Or, la valeur taxable = CIP

Ainsi, la valeur taxable = 30 000 000 XOF

Ces données ci-dessus permettent de chiffrer la douane import.

Car, le taux cumulé = 44,28% ; la valeur taxable = 30 000 000 XOF et la TSD = 20 000 XOF.

Ce qui fait que : Douane import = 0,4428 x 30 000 000 + 20 000 = 13 304 000 XOF

En tenant compte de ce qui précède, je peux maintenant calculer l’Incoterm DDP.

D’ailleurs, sa formule théorique donne :

DDP = CIP + Déchargement + post-acheminement + Douane import

Sans attendre, appliquons l’équation mentionnée.

DDP = 30 000 000 + 300 000 + 250 000 + 13 304 000 = 43 854 000 XOF

Ouf ! Vous voyez ! Notre parcours dans l’exercice corrigé 5 constitue à n’en point douter une révision des connaissances acquises.

Ce n’est pas tout.

Répondons aux autres questions.

2.2.3 Différence entre la traite et le billet à ordre

Concernant cette différence, je note deux informations :

– Le vendeur est l’initiateur de la traite alors que l’acheteur est à l’origine du billet à ordre.

– La traite est plus fiable que le billet à ordre.

Ne partez pas ! Examinons la question suivante.

2.2.4 Les formalités à remplir en cas de sinistre

Je vous montre les dispositions à prendre en cas de sinistre.

Dans ce cas, je dénombre quatre points à respecter :

– Contrôle de la marchandise par le réceptionnaire afin d’émettre des réserves,

– Prise de mesures conservatoires pour éviter l’aggravation du dommage,

– Expertise d’un commissaire d’avaries afin de délivrer un certificat d’avaries et le rapport d’expertise,

– La constitution du dossier de réclamation par l’assuré.

Achevons l’exercice corrigé 5 en répondant à la question relative aux modes de réalisation du CREDOC.

2.2.5 Les modes de réalisation du CREDOC

Les paiements à vue, différé, par acceptation de traite et par négociation constituent les 4 modes de réalisation du CREDOC.

Globalement, j’ai répondu à toutes les questions de l’exercice corrigé 5.

Je suis certain que vous voulez vous exprimer concernant cet article. C’est pourquoi je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.

Je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

EXERCICE CORRIGE 4 : calcul du fret en conteneur

L’exercice corrigé 4 met en valeur le calcul du fret en conteneur complet (FCL) et conteneur de groupage (LCL).

Cet exercice corrigé 4 expose  également le calcul de l’assurance transport, douane import et les Incoterms 2020.

Je vous donne maintenant le libellé de l’exercice corrigé 4.

1 – LIBELLE DE L’EXERCICE CORRIGE 4

Présentation de l’exercice corrigé 4

METACI est une SA installée à Abidjan – Yopougon zone industrielle. Elle importe du métal  de Berlin en Allemagne.

Dans un contexte d’émergence annoncée en Côte d’Ivoire, elle passe une grande commande auprès de son fournisseur allemand.

Ainsi, je vous présente le libellé de l’hypothèse 1 de l’exercice corrigé 4.

1.1 Hypothèse 1 de l’exercice corrigé 4

Cette hypothèse indique :

– chargement par conteneur de groupage de 40’

– volume ; 64 m³ ;

– masse chargeable : 27 tonnes ;

– fret brut total (70 USD l’UP); BAF (4%); CAF (-2,5%); CSP (2%)

Attendez! Je vous donne aussi les informations relatives à l’hypothèse 2.

1.2 Hypothèse 2 de l’exercice corrigé 4

Contrairement à l’hypothèse 1, l’hypothèse 2 mentionne :

– chargement par conteneur complet de 20’

– volume ; 32 m³ ;

– masse chargeable : 18 tonnes ;

– fret brut total (1800 USD); BAF (3%); CAF (-2%); CSP (2,5%)

Après la présentation des 2 hypothèses, je vous montre les informations concernant les 3 annexes de l’exercice corrigé 4.

Commençons par l’annexe 1.

1.3 Annexe 1 : Caractéristiques de l’offre du fournisseur allemand

– quantité : 17 palettes de métal ;

– dimension d’une palette : 200 cm x 90 cm x 70 cm ;

– masse unitaire : 770 kg ;

– prix unitaire : 400 EUR.

Ensuite, je vous présente l’annexe 2.

1.4 Annexe 2 : informations fournies par le transitaire

– empotage du conteneur : 125 EUR

– transport d’approche : 600 EUR

– transit export : 900 EUR

– douane export : 1 200 EUR

– frais d’embarquement : 200 EUR

– taxe B/L : 40 EUR

– taux d’assurance : 0,4%

– valeur d’assurance : CIF majoré de 10%

Enfin, je vous donne les informations de l’annexe 3.

1.5 Annexe 3 : charges supportées en côte d’ivoire

* frais de débarquement au port : 130 000 XOF

* douane import

Les droits et taxes de de douane se présentent de la manière suivante :

– DD (Droits de Douane : 10%),

– RSTA (Redevance Statistique : 1%),

– PCS (Prélèvement Communautaire de Solidarité : 0,8%),

– PUA (Prélèvement Union Africaine : 0,2%),

– PCC (Prélèvement Communautaire CEDAO : 0,5%),

– TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée : 18%),

– TSD (Taxe Supplémentaire Douane : 20 000 XOF).

* post acheminement : 80 000 XOF

NB : 1 USD = 600 XOF ; 1 EUR = 655,957 XOF

Je vous liste maintenant les questions de l’exercice 4.

1.6 Les questions de l’exercice corrigé 4

 – En tenant compte des informations de l’annexe 1, déterminez le fret brut total de l’hypothèse 1.

Calculez le fret net à payer de chaque hypothèse.

Quel est votre choix pour la suite ? Pourquoi ?

– Quels sont les avantages de chaque hypothèse pour l’importateur METACI ?

– Déterminez les prix EXW, FAS, FOB, CFR, CIF, DPU, DAP et DDP en précisant les villes.

– Ivoire Transit est une société de transit.

Elle a seulement réalisé le dédouanement de la marchandise de METACI en Côte d’Ivoire. Précisez le statut de ce Transitaire.

Nous venons de vous indiquer les questions relatives à l’exercice 4.

Répondons maintenant à ces questions.

2 – SOLUTIONS DE L’EXERCICE 4

Tableau de l’exercice corrigé 4

2.1 Calcul du fret brut total de l’hypothèse 1

Avant de déterminer le fret brut total, chiffrons le volume et la masse.

Volume total = 17 x 200cm x 90cm x 70cm = 17 x 1 260 000 cm 3 = 21,42 m3

Masse totale = 17 x 770 = 13 090 kg = 13,09 tonnes

Dans ces conditions, comparons le volume total et la masse totale.

Ainsi, 21,42 m3 ˃ 13,09 tonnes.

Indiquons alors l’UP et le nombre d’UP.

L’UP représente le m3 et le nombre d’UP = 21,42

Ce nombre d’UP nous permet de calculer le fret brut.

Fret brut = 70 x 21,42 = 1 499,4 USD

Comme nous avons obtenu le fret brut, nous pouvons maintenant déterminer le fret net des 2 hypothèses.

2.1.1 Fret net de l’hypothèse 1

Fret net 1 = 1 499,4 (1+4%)(1-2,5%)(1+2%) = 1 550,799 USD

2.1.2 Fret net de l’hypothèse 2

Fret net 2 = 1 800(1+3%)(1-2%)(1+2,5%) = 1 862,343 USD

Pour mieux assimiler le calcul du fret net maritime, je vous invite à visualiser ma chaine YouTube. Cliquez sur ces liens.

2.1.3 Choix et raisons du choix

Le fret net 1 < fret net 2.

Dans ce cas, nous choisissons l’hypothèse 1. Car, le fret net 1 indique un montant  relativement faible.

Le fret net choisi avantage donc le chargeur. 

2.2 Les avantages de chaque hypothèse

2.2.1 Avantages de l’hypothèse 1 concernant le groupage

– Fret net relativement faible,

– L’importateur paie en fonction du volume ou de la masse réelle,

– Evite les frais dus à la congestion au port.

2.2.2 Avantages de l’hypothèse 2 relatifs au conteneur complet

– La marchandise peut être reçue à domicile,

– Conteneur est scellé : pas de manipulation de la marchandise sauf le contrôle douanier,

– Le prix par conteneur peut être négocié.

2.3 Calcul des incoterms de l’exercice 4

Avant d’effectuer ces calculs, nous allons réaliser des calculs préliminaires.

2.3.1 Calculs préliminaires

Nous comptons 3 calculs préliminaires :

– taux cumulé,

– fret net,

– assurance bien évidemment lié à CIF.

Démarrons avec le taux cumulé.

2.3.1.1 Le taux cumulé

Taux Cumulé = (10 +1+ 0,8 + 0,2 +0,5)% + 18%(10%+1%+100%) = 32,48%

Après la détermination du taux cumulé, penchons-nous sur le deuxième élément : le fret net.

2.3.1.2 Le fret net

Nous l’avons déjà déterminé plus haut.

Il donne 1 550,799 USD. Convertissons ce montant en EUR.

 Ainsi, la conversion donne : 1 550,799 x 600/655,957 = 1 418,5067 EUR

Enfin déterminons l’assurance.

2.3.1.3 L’assurance

On sait que CIF = CFR + Assurance. Cela revient à écrire : Assurance = CIF – CFR.

Je vous présente aussi une deuxième équation : Assurance = taux de la prime x Valeur d’assurance. Or la Valeur d’assurance = CIF + 10% CIF = 1,1 CIF

Dans ces conditions, Assurance = taux de prime x 1,1 CIF.

Pour bien cerner cette partie, je vous invite à lire mon article relatif au calcul de l’assurance maritime.

A partir de ces deux équations, exprimons CIF en fonction de CFR.

Ainsi, je vous donne l’équation demandée : CIF = CFR divisé par (1 + 1,1 taux de prime).

J’ai démontré cette formule dans une vidéo concernant le calcul de l’assurance maritime

Dans ce passage, si on avait obtenu le montant CFR plus tôt, alors on aurait eu le montant CIF directement.

Mais pour avoir CFR, il va falloir attendre le calcul des Incoterms. Ensuite, on récupère la valeur de CFR afin d’obtenir le montant CIF.

Lorsqu’on détient la valeur CIF, on dispose automatiquement du montant de l’assurance. Car, Assurance = CIF – CFR

Dans ce cas, nous avons déjà récupéré le montant CFR. C’est pourquoi :

CIF = 7 401 495,205/0,9956 = 7 434 205,71 XOF

Finalement Assurance = 7 434 205,71 – 7 401 495,205 = 32 710,505 XOF.

Effectuons maintenant le calcul des Incoterms.

Débutons par la détermination de l’Incoterm EXW

2.3.2 Calcul de l’Incoterm EXW

On sait que EXW = Prix de vente = Quantité x Prix unitaire

Ainsi, Prix de vente de palettes métal = 400 x 17 = Prix EXW Berlin = 6 800 EUR. Donc, EXW Berlin = 6 800 EUR. Ce qui nous donne 4 460 507,6 XOF.

Enchainons avec l’Incoterm FAS Hambourg.

2.3.3 Calcul de l’Incoterm FAS Hambourg

En tenant compte du libellé :

Prix FAS Hambourg = Prix EXW Berlin + Empotage + Transport d’approche + Transit export + Douane export.

L’application numérique indique :

Prix FAS Hambourg = 6 800 + 125 + 600 + 900 + 1 200 = 9 625 EUR = 6 313 586,125 XOF.

Poursuivons ce calcul avec l’Incoterm FOB Hambourg.

2.3.4 Calcul de l’Incoterm FOB Hambourg

La formule de calcul de FOB se présente de la manière suivante :

Prix FOB Hambourg = Prix FAS Hambourg + Frais d’embarquement.

De manière pratique on a :

Prix FOB Hambourg = 9 625 + 200 = 9 825 EUR = 6 444 777,525 XOF

Je continue les calculs en mettant en valeur l’Incoterm suivant : CFR.

2.3.5 Calcul de l’Incoterm CFR Abidjan

On sait que :

Prix CFR Abidjan = Prix FOB Hambourg + Taxe B/L + Fret net

Appliquons la formule ci-dessus.

Ainsi, Prix CFR Abidjan = 9 825 + 40 + 1 418,5067 = 11 283,5067 EUR

= 7 401 495,205.

Après ce calcul, évoluons avec l’Incoterm CIF Abidjan.

2.3.6 Calcul de l’Incoterm CIF Abidjan

Quant à cet Incoterm, je vous montre son équation :

Prix CIF Abidjan = Prix CFR Abidjan + Assurance

Cela revient à écrire :

Prix CIF Abidjan = 7 401 495,205 + 32 710,505 = 7 434 205,71 XOF.

Nous venons de calculer CIF de manière logique. Et nous avons déjà le montant CFR. Ces deux éléments entrainent le calcul de l’assurance annoncée plus haut.

Dans ces conditions, il s’agit de faire la différence CIF et CFR.

Ainsi donc, Assurance = CIF – CFR.

J’ai déjà déterminé le montant de l’assurance dans la partie préliminaire.

En dehors de l’Incoterm CIF, évaluons DPU.

2.3.7 Calcul de l’Incoterm DPU Abidjan

De manière évidente, DPU montre la formule suivante :

Prix DPU Abidjan = Prix CIF Abidjan + Frais de débarquement.

Prix DPU Abidjan = 7 434 205,71 + 130 000 = 7 564 205,71 XOF

Après DPU, passons à la détermination de DAP Abidjan.

2.3.8 Calcul de l’Incoterm DAP Abidjan

Je vous livre l’équation de cet Incoterm.

Prix DAP Abidjan = Prix DPU Abidjan + Post-acheminement.

Du point de vue pratique :

Prix DAP Abidjan = 7 564 205,71 + 80 000 = 7 644 205,71 XOF.

Terminons cette série de calculs par l’Incoterm DDP.

2.3.9 Calcul de l’Incoterm DDP Abidjan

En tenant compte de l’énoncé :

Prix DDP Abidjan = Prix DAP Abidjan + Douane import

Avant d’appliquer cette équation, déterminons douane import.

Pour calculer cet élément, référons-nous au taux cumulé évalué plus haut. Car, douane import = taux cumulé  x CIF + TSD

Déterminons donc douane import.

Douane import = 0,3248 x 7 434 205,71 + 20 000 = 2 434 630,015 XOF

Après le calcul de douane import, penchons-nous sur DDP.

En effet, DDP = 7 644 205,71 + 2 434 630,015 = 10 078 835,72 XOF

Je viens de traiter avec vous les 8 Incoterms annoncés par le sujet.

Ne partez pas ! Je réponds pour vous à la dernière question : statut du transitaire.

2.4 Statut du transitaire

En tenant compte des informations fournies plus haut, Ivoire Transit fonctionne comme un commissionnaire agréé en douane.

Globalement, j’ai répondu à toutes les questions de l’exercice 4.

Je suis certain que vous voulez vous exprimer concernant cet article. C’est pourquoi je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.

Je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

CALCUL DE L’ASSURANCE MARITIME

Assurance maritime
Assurance maritime

L’assurance maritime mérite votre attention. Car, cette assurance maritime garantit vos marchandises.

Satisfaction de l'assuré garantie
Satisfaction de l’assuré garantie

Attendez, je vous montre les risques liés.

1 – LES RISQUES ENCOURUS PAR LA MARCHANDISE

On distingue les risques couverts et non couverts par l’assurance maritime.

Je vous présente maintenant les risques couverts

1.1 Les risques couverts par l’assurance maritime

Je vous montre les 4 types de risques couverts par l’assurance maritime.

1.1.1 Le premier type : la perte totale des marchandises.

Ces pertes surviennent durant la traversée maritime

1.1.2 Le deuxième type : les avaries communes.

Ce type d’avaries concerne le transport maritime et fluvial.

Voulez – vous des détails relatifs aux avaries communes ?

Je suis certain que les détails vous intéressent. En effet, les avaries communes sont des dommages. Elles résultent des décisions prises par le capitaine pour ‘’sauver le navire’’.

Ces avaries donnent lieu à contribution.

Par ailleurs, l’armateur et le propriétaire de la cargaison se répartissent les frais et sacrifices engagés proportionnellement à la valeur de chaque expédition

En dehors de ces frais et sacrifices, la marchandise non endommagée mais sauvée par un acte de remorquage contribue aux dépenses.

Je vous montre un détail important. Il s’agit de la composition des avaries communes.

Ces avaries englobent deux aspects :
– les avaries dommages ;
Ce sont les dommages causés aux navires ou aux cargaisons ;
– les avaries ‘’frais’’ ;
Dans ce cas, le capitaine effectue des dépenses pour le salut commun (frais de rançon, frais de remorquage).

Après l’analyse des deux premiers risques, examinons maintenant ensemble le troisième type.

1.1.3 Troisième type : les avaries particulières.

Contrairement aux avaries communes, cette catégorie d’avaries s’intéresse à l’ensemble des modes de transport (maritime, fluvial, aérien et terrestre).

Ces avaries prennent en compte les détériorations ou pertes de marchandises.

Quelles sont les causes de ces deux situations ci-dessus ?

Je présente pour vous les causes recensées.

La première cause est un accident touchant la marchandise seule. Cet accident occasionne le vol, perte, casse, odeur, mouillage…

La deuxième cause est un évènement majeur. Il s’agit du naufrage, déraillement, accident de route.

Naufrage en pleine mer
Naufrage en pleine mer

Après ce raisonnement, parlons de la dernière catégorie : les risques majeurs.

1.1.4 Quatrième type : les risques majeurs

Ces risques s’analysent en termes de risques de guerre et assimilés. Ces risques résultent des grèves, des émeutes, des pillages.

Attendez, ce n’est tout. Je dois vous présenter les risques non couverts.

1.2 – Les risques non couverts par l’assurance maritime

Pour ces risques, les compagnies d’assurance se désengagent pour une éventuelle indemnisation.

Nous avons cinq risques non couverts.

Voyons maintenant le premier risque non couvert par l’assurance maritime : défaut d’emballage.

1.2.1 Défaut d’emballage

Dans ce cas, nous avons un emballage insuffisant ou une inadaptation du conditionnement.

Examinons aussi le deuxième risque : retard de livraison

1.2.2 Risques dus au retard de livraison

Le retard peut entrainer des conséquences diverses. Ce retard est couvert, s’il résulte d’un évènement majeur.

En dehors du retard de livraison, nous avons les vices propres à la marchandise.

1.2.3 Vices propres à la marchandise.

Un vice est un défaut, une imperfection. Outre les vices propres, on peut prendre en compte les défauts de fabrication et les vices cachés.

Je n’ai pas fini. Je dois vous parler de la freinte de route.

1.2.4 Freintes de route

Une freinte de route est une perte inévitable et connu de poids ou de volume (évaporation, tamisage) pendant le transport.

Enfin, je vous explique le dernier élément : la franchise

1.2.5 Franchise

La francise élimine les petits sinistres. Ces sinistres restent à la charge de l’assuré (exportateurs, importateurs).

Certaines polices offrent cependant la possibilité, moyennant un taux de prime plus élevé, d’être indemnisée sans avoir à supporter de franchise.

Je viens de vous expliquer certains aspects théoriques de l’assurance transport maritime.

Passons tout de suite à la phase pratique. Il s’agit du calcul de l’assurance du transport maritime.

2 – CALCUL DE LA PRIME D’ASSURANCE MARITIME

Explication du calcul de la prime d'assurance
Explication du calcul de la prime d’assurance

Le calculer de la prime d’assurance maritime nécessite la prise en compte de deux éléments : la valeur d’assurance maritime et le taux de la prime d’assurance maritime.

Commençons par la valeur d’assurance.

2.1 – Valeur d’assurance

Elle est la valeur pour laquelle on assure une marchandise. Cette valeur est plus que la valeur de e la marchandise. Par exemple, la valeur CIF majorée de x%.

Il s’agit du montant maximum d’indemnisation à réclamer à la compagnie d’assurance en cas d’avaries.

La compagnie d’assurance maritime fixe le montant d’indemnisation si l’assuré apporte la preuve que le préjudice subi atteint ce montant.
Cette valeur est généralement égale à la valeur :
– CIF majorée de 10% ou CIF + 10%CIF
– CFR majorée de 20% ou CFR + 20%CFR

Il existe une limite légale. Elle est CIF majoré de 20%. On ne doit pas dépasser cette limite.

Attendez la suite : taux de la prime d’assurance maritime

2.2 Le taux de la prime d’assurance maritime

Ce taux est fonction des éléments suivants :

* Le type de police sollicité,
Je vous présente les quatre polices : au voyage, à alimenter, d’abonnement et tiers-chargeur. Le taux varie en fonction de votre choix.

* La nature des marchandises
Pour certains types de marchandises, le taux est plus élevé. Nous avons les marchandises dangereuses, produits périssables et les animaux vivants.

* Le mode et moyen de transport,
Le taux est moins cher en transport aérien qu’en maritime. En effet, le transport maritime est plus risqué que le transport aérien.

* L’itinéraire emprunté
Le taux est plus élevé pour les trajets dangereux.

* L’emballage des marchandises,
Le taux est faible pour les marchandises conteneurisées. Le conteneur assure une grande protection.

* Les risques à couvrir
Le taux de la prime est plus élevé pour une couverture assez large. Par exemple, prenons la garantie tous risques.

Vous voyez, nous avons expliqué les deux notions utiles pour le calcul de la prime d’assurance maritime.

Ce n’est pas fini. Je dois vous développer sa méthode de calcul.

2.3 – Prime d’assurance maritime

La prime d’assurance maritime est la somme versée par l’assuré à la compagnie d’assurance en contrepartie des garanties accordées.

Elle est égale à la formule suivante :
Prime d’assurance = Taux de la prime × Valeur d’assurance

Si la valeur d’assurance maritime est CIF majoré de 10%, alors la prime d’assurance = Taux de la prime × (CIF + 10%CIF).

Supposons la valeur d’assurance = VA, taux de la prime d’assurance = Tp et prime d’assurance = Ass . La formule devient : Ass = Tp x VA
Nous avons une équation avec deux inconnues : Ass et VA. On donne généralement le taux de la prime d’assurance maritime.

L’équation ci-dessus a un ensemble de solutions. Or, nous devons obtenir une seule solution. Pour ce faire, je vous donne la deuxième équation.

Elle contient non seulement la prime d’assurance, mais également les Incoterms CIF et CFR.

L’assurance maritime lie ces deux Incoterms. En effet, CIF = CFR + Assurance

Je vous présente les deux équations :
– Ass = Tp x VA avec VA = CIF + 10%CIF = 1,1 CIF ; Ass = Tp x 1,1 CIF
– CIF = CFR + Ass

Après cette présentation, je vous montre la résolution de ce système d’équation.

2.3.1 La résolution du système d’équation

Pour le résoudre, nommons ces équations :
– Equation 1: Ass = Tp x 1,1 CIF
– Equation 2: CIF = CFR + Ass  équivaut à  Ass = CIF – CFR
Remplaçons l’assurance maritime (équation 1) par son expression dans l’équation 2. On obtient la formule suivante :
CIF = CFR + Tp x 1,1 CIF  alors  CIF – Tp x 1,1 CIF = CFR.

Cela revient à dire :
CIF (1 – 1,1Tp) = CFR. Cela implique CIF = CFR divisé par (1 – 1,1Tp)

Déterminons l’expression de l’assurance en fonction de CFR.
remplaçons donc CIF par son expression dans l’équation 2.

Ce remplacement donne le résultat suivant : Ass = (CFR / (1 – 1,1Tp)) – CFR

Je viens de vous montrer la méthode de calcul de l’assurance maritime.

Attendez, j’applique ces formules ci-dessus pour vous.

2.3.2 Cas pratique

On vous communique les informations relatives à l’assurance maritime de votre marchandise :
– Le taux de la prime d’assurance est 0,5%,
– La valeur d’assurance : CIF majoré de 10%

On vous donne également la valeur de l’Incoterm CFR : 20 000 USD

Calculons la prime d’assurance.

Je vous présente deux possibilités :
– Le calcul de l’Incoterm CIF afin de déterminer l’assurance maritime
– La détermination directe de la prime d’assurance maritime

2.3.3 Solution du cas

Commençons par la première possibilité.

On sait que CIF = CFR / (1 – 1,1Tp) = 20 000 / (1 – 1,1 x 0,5%) = 20 000 / (1 – 0,0055) = 20 000 / 0,9945 = 20 110,608346 USD
Ass = CIF – CFR = 20 110,608346 – 20 000 = 110,608346 USD

J’applique pour vous la deuxième possibilité.
Ass = (CFR / (1 – 1,1Tp)) – CFR = (20 000 / (1 – 1,1 x 0,5%)) – 20 000 = 110,608346 USD

Je sais que vous avez apprécié ces calculs. Cependant, les formules appliquées sont valables si CIF est majoré de X%. Par exemple : VA = CIF majoré de 5%.

Lorsque la majoration concerne l’Incoterm CFR, nous obtenons une autre formule :
Ass = Tp x VA avec VA = CFR + 20%CFR = 1,2 CFR
Ass = Tp x 1,2 CFR
Vous voyez, cette formule est simple. Le calcul de l’assurance est donc facile.

Je sais que voulez apprendre aussi le calcul du fret maritime et aérien. Suivez ces deux liens : https://www.youtube.com/watch?v=wFjvXwKoxro et https://www.youtube.com/watch?v=Mghd4BEStoM

Pour finir, je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

Je suis certain que vous voulez vous exprimer concernant cet article. C’est pourquoi je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.