4 TYPES D’EXPEDITION EN CONTENEUR

Présentation d'un conteneur destiné à une expédition
Présentation d’un conteneur destiné à une expédition

Les types d’expédition en conteneur constituent aujourd’hui la nouvelle technologie de transport.

Pourquoi la conteneurisation maritime ?

Pour répondre à cette question, prenons le transport maritime en conventionnel. Ce type de transport entraine deux ruptures de charge. La première rupture de charge a lieu au port de départ et la deuxième au port d’arrivée.

Cette rupture de charge du port de départ exige deux opérations successives. Il s’agit du déchargement du camion servant de préacheminement et du chargement du navire. Au port d’arrivée, on effectue l’opération inverse. On décharge alors le navire pour charger le camion destiné au post-acheminement.

Je viens de vous expliquer la notion de rupture de charge.
Laissez-moi vous relater les conséquences de ces ruptures. En effet, les ruptures de charge sont parfois synonymes de manutention brutale. Elles sont toujours dangereuses pour vos marchandises.

En dehors de la manutention brutale, les séjours à quai de vos marchandises sont dangereux. Ces séjours entrainent des vols et pertes. Les conditions atmosphériques détériorent aussi ces marchandises. Il s’agit d’humidité, pluie, gel, forte chaleur.

Pour toutes ces raisons, les expéditions en conteneur constituent une solution optimale.

Je vous présente les 4 types d’expédition en conteneur. Il s’agit des formules suivantes : FCL / FCL, LCL / LCL, FCL / LCL, LCL / FCL.

Examinons ensemble la première formule (FCL / FCL)

1 – EXPEDITION EN CONTENEUR FCL / FCL

Avant de parler de type d’expédition, définissons le sigle FCL. Il signifie ‘’Full Container Load’’ en anglais. En français, il s’agit de conteneur complet.

Après cette signification, laissez-moi vous expliquer la formule FCL / FCL.

En tenant compte de la définition du sigle, le chargeur empote lui-seul sa marchandise dans le conteneur. Il l’expédie à son correspondant à l’étranger. Ce dernier le reçoit à domicile.
Le conteneur voyage alors de domicile à domicile sans passer par un centre de groupage et de dégroupage.

Pour ce type d’expédition, le chargeur a la capacité d’exporter le contenu d’un conteneur. Et le client a les moyens d’importer ce contenu.

Attendez ce n’est pas tout. Je vous explique le deuxième type d’expédition en conteneur (LCL / LCL).

Vous allez certainement l’apprécier. Allons-y !

2 – EXPEDITION EN CONTENEUR LCL / LCL

Comme dans le premier cas, je vous donne la définition du sigle LCL. Ne vous inquiétez pas. La définition est simple.

Je vous la donne en anglais et français. LCL veut dire ‘’Less than a Container Load’’ en anglais et conteneur de groupage en français.

Contrairement à la première formule (FCL / FCL), LCL / LCL engendre plusieurs expéditeurs et destinataires.

Dans ce cas, chaque expéditeur est incapable de remplir seul un conteneur. Il appartient à ces expéditeurs de livrer leur marchandise au centre de groupage le plus proche.

Centre de groupage pour expéditions en conteneurs
Centre de groupage pour expéditions en conteneurs

Là-bas, les marchandises sont conteneurisées ensembles. Le groupeur les expédie au centre de dégroupage du port d’arrivée. Et elles sont livrées aux destinataires respectifs.

Attendez, ce n’est pas tout.

Je vous explique les dangers liés au groupage de marchandises diverses. En effet, les marchandises de natures différentes empotées dans un conteneur entrainent des incompatibilités.

Je vous présente certains cas d’incompatibilité. Par exemple les produits chimiques et les denrées alimentaires sont très incompatibles. Bien sûr, il en existe d’autres.

Il appartient donc au groupeur d’examiner ces marchandises avant le groupage. Cet examen lui permet de résoudre ce problème d’incompatibilité.

Je viens de vous montrer les 2 types d’expédition extrêmes. Dans la formule FCL / FCL, nous avons un conteneur complet au départ et à l’arrivée. Quant à la formule LCL /LCL, nous remarquons la présence d’un conteneur de groupage au départ et à l’arrivée.

Examinons maintenant les deux formules intermédiaires : FCL / LCL et LCL / FCL.

Commençons par l’expédition FCL / LCL

3 – EXPEDITION EN CONTENEUR FCL / LCL

Avec ce type d’expédition, nous remarquons la présence d’un seul expéditeur (chargeur) et plusieurs destinataires.

Laissez-moi développer pour vous cette formule d’expédition.

Tout d’abord, il faut dire que le chargeur a plusieurs lots pour une même destination. Il les empote et envoie le conteneur au port de départ.

Expédition d'un conteneur complet

Expédition d’un conteneur complet.

Là-bas, les lots conteneurisés sont acheminés à cette même destination. Ensuite, le dé groupeur reçoit les marchandises conteneurisées. Il les met à la disposition des réceptionnaires après le dégroupage.

En somme, pour cette expédition, il n’y a pas de groupage au port de départ. Mais, il existe un dégroupage à l’arrivée.

Nous venons de faire un gros plan sur le troisième type d’expédition.

Etudions maintenant le quatrième et dernier type d’expédition. Il s’agit de LCL / FCL.

4 – EXPEDITION EN CONTENEUR LCL / FCL

Attendez, je vous l’explique.
Quel constat faisons-nous dans l’immédiat ?

Au départ, nous avons plusieurs expéditeurs et un seul destinataire à l’arrivée.

Certainement, le destinataire attend des livraisons d’origines diverses. Il demande à ses expéditeurs de les livrer au même centre de groupage au port de départ. Dans ce port, on empote les marchandises d’origines diverses et les livre ensemble au domicile du destinataire.

J’espère que vous avez compris l’explication des quatre types d’expédition en conteneur.

Prochainement, je vous montrerai la méthode de calcul du fret en conteneur.

Je vous ai déjà expliqué la méthode de calcul du fret maritime en conventionne et le fret aérien. J’ai aussi développé le processus de calcul du fret ULD en aérien.

Si voulez en savoir davantage, cliquer sur les liens ci-dessus. Vous pouvez aussi visualisez mes vidéos concernant le calcul du fret maritime et aérien.

Pour finir, je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

Je suis certain que vous voulez vous exprimer concernant cet article. C’est pourquoi je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Après votre intervention, je vous exhorte à vous inscrire à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.

CALCUL DU FRET NET MARITIME EN CONVENTIONNEL

Fret net du transport maritime
Fret net du transport maritime

Le fret net maritime en conventionnel mérite une attention particulière. Son calcul nous donne le prix du transport maritime de la marchandise.  Je vous présente les chiffres incontestables de ce mode de transport.

Le transport maritime est le premier moyen de transport en volume. En effet, le poids de ce mode de transports dans le monde représente 9,1 milliards de tonnes par an. Ce chiffre constitue 90% du commerce mondial. Compte tenu du poids important du transport maritime, il est utile de vous expliquer la méthode de calcul du fret maritime.
On distingue trois types de fret maritime : le fret maritime en conventionnel, conteneur et en roulage.
Dans cet article, je traite pour vous le premier cas : le calcul du fret maritime en conventionnel.
Qu’est-ce qu’un transport maritime en conventionnel ?

1 – DEFINITION DU TRANSPORT MARITIME EN CONVENTIONNEL

Fret net du transport maritime
Fret net du transport maritime

Le transport maritime en conventionnel est un transport maritime classique de port à port. Ce type de transport entraine deux ruptures de charge. Une rupture de charge occasionne deux opérations de manutention successives : déchargement du camion et chargement du navire.
Ces opérations entrainent souvent des manutentions brutales qui sont toujours dangereuses pour la marchandise.

En dehors de ces manutentions brutales, notez les séjours à quai dangereux pour la marchandise. En effet, ces séjours entrainent des vols, pertes, détériorations par les conditions atmosphériques (humidité, pluie, gel, forte chaleur).
Après ces explications relatives au transport maritime en conventionnel, je vous montre maintenant la méthode de calcul du fret net maritime en conventionnel.
Cette méthode comprend 3 étapes :
– Première étape : détermination de l’unité payante,
– Deuxième étape : calcul du fret de base,
– Troisième étape : calcul du fret net tenant compte des correctifs.
Suivez-moi dans l’analyse de la première étape.

2 – ETAPE 1 : DETERMINATION DE L’UNITE PAYANTE (UP)

Pour déterminer l’UP, on tient non seulement en compte le volume mais également la masse de la marchandise. Il s’agit de comparer les deux unités. Pour y parvenir, on s’appuie sur la théorie du fret maritime.

2.1 La théorie du fret maritime

Fret net maritime
Fret net maritime

Dans cette théorie, un m³ est égal à une tonne et le fret maritime ou fret de base est mis à l’avantage du transporteur. Cette égalité permet de comparer le volume exprimé en mètre cube et la masse exprimée en tonne.

Au terme de cette comparaison, nous retenons l’unité la plus élevée. L’unité retenue nous permet d’avoir le nombre d’UP. En réalité, il s’agit du le chiffre le plus élevé concernant le volume et la masse.
Après ce développement théorique, prenons le cas concret ci-dessous.

2.2 Cas concret

Un chargeur vous donne les informations relatives à son opération d’exportation :
– Le Volume de la marchandise est égal à 64 000 000 cm³,
– La masse de la marchandise est égale à 65 000 kg.
En tenant compte de ces deux informations, déterminons ensemble l’UP et le nombre d’UP.
Dans ce cas, il importe de convertir le volume en mètre cube et la masse en tonne.
Le volume est donc 64 m³ et la masse, 65 tonnes.
Après la conversion, comparons maintenant les deux résultats. Les 65 tonnes déterminées plus haut sont supérieures à 64 mètres cubes (65 t > 64 m³).
Compte tenu de cette supériorité, l’unité payante est la tonne et le nombre d’UP est 65.
Ce nombre d’UP permet de calculer le fret de base ou fret maritime. Ce calcul correspond à l’étape 2 annoncée plus haut.

3 – ETAPE 2 : CALCUL DU FRET DE BASE OU FRET MARITIME

Nous avons déjà obtenu l’UP et le nombre d’UP.
Selon la théorie du fret maritime, le fret de base est fonction de ces deux éléments mentionnés ci-dessus. Il est égal au coût de l’UP multiplié par le nombre d’UP.
Illustrons maintenant cette méthode de calcul.
Exemple : Le fret de base = 850 USD l’UP. Le nombre d’UP est 65.
Fret de base = 850 x 65 = 55 250 USD
Nous venons de calculer le fret de base en tenant compte du nombre d’UP. Ce fret de base permet de calculer le fret net.
Examinons maintenant le calcul du fret net.

4 – ETAPE 3 : CALCUL DU FRET NET MARITIME

Pour calculer le fret net, on prend non seulement en compte le fret de base mais également les correctifs.
De manière générale, ces correctifs sont : BAF, CAF, CSP et Ristourne.
Avant d’effectuer le calcul du fret net, définissons ces correctifs.

4.1 Définition des correctifs

4.1.1 Le BAF (Bunker Adjustment Factor)

Il signifie surtaxe combustible. Il est destiné à compenser les variations de prix du combustible.

4.1.2 Le CAF (Currency Adjustment Factor)

Il équivaut à la surtaxe monétaire. Il permet de compenser les variations de taux de change.

4.1.3 Le CSP (Congestion Surcharge Portuaire)

Il s’agit de taxe d’encombrement portuaire.

4.1.4 Les ristourne

Dans ce cas, les transporteurs octroient des ristournes à certains chargeurs en fonction de la régularité ou de l’importance des envois.

Après ces définitions, je vous montre maintenant la formule de calcul du fret net.

4.2 La formule de calcul du fret net

Du point de vue théorique, le fret net est égal à la somme du fret de base, BAF, CAF, CSP et la ristourne. Cela donne la formule mathématique suivante :
Fret net = Fret de base + BAF + CAF + CSP – Ristourne
Je vous donne également la formule de vérification du résultat obtenu :
Fret net = Fret de base (1+taux de BAF)(1+taux de CAF)(1+taux de CSP)(1- taux de la Ristourne).
Après la formulation théorique, prenons un cas concret pour illustrer la théorie ci-dessus.

4.3 Cas pratique

Nous avons déjà calculé le fret de base dans l’exemple précédent. Nous avons obtenu 55 250 USD. Prenons les taux suivants des correctifs :
BAF = -3% ; CAF = 2% ; CSP = 3% et Ristourne = 10%
On calcule d’abord BAF.

4.3.1 Calcul de BAF

BAF est fonction du fret de base. Nous avons le résultat suivant :
BAF (-3%x 55 250) = – 1 657,5 USD. Ce résultat permet de déterminer le solde 1 (fret de base corrigé 1). Ce dernier est la somme du fret de base et BAF.
Le fret de base corrigé 1 = 55 250 – 1 657,5 = 53 592,5 USD.

Déterminons maintenant la valeur du correctif CAF.

4.3.2 Calcul de CAF

CAF est fonction du solde 1 obtenu plus haut :
CAF (2%x 53 592,5) = 1 071,85 USD. Ce correctif permet de calculer le solde 2. Ce dernier est la somme du solde 1 et CAF.
Fret de base corrigé 2 = Solde 1 + CAF
Fret de base corrigé 2 = 53 592,5 + 1 071,85 = 54 664,35 USD
Pour obtenir le fret corrigé 3, nous avons besoin de la valeur CSP.

4.3.3 Calcul de CSP

CSP est fonction du solde 2 (fret de base corrigé 2) calculé précédemment :
CSP (3%x 54 664,35) = 1 639,9305 USD. Le fret de base corrigé 3 est la somme du solde 2 et CSP.
Fret de base corrigé 3 = Solde 2 + CSP
Fret de base corrigé 3 = 54 664,35 + 1 639,9305 = 56 304,2805 USD
Enfin, pour avoir le fret net définitif on tient compte de la ristourne.

4.3.4 Calcul de la ristourne

La ristourne est fonction est fonction du solde 3 (fret de base corrigé 3).
La ristourne (10%56 304,2805) = 5 630,42805 USD. Le fret net définitif est la différence entre le solde 3 et la ristourne.
Fret net = Solde 3 – Ristourne
Fret net = 56 304,2805 – 5 630,42805 = 50 673,85245 USD.
Appliquons maintenant la formule de vérification du résultat obtenu.

4.3.5 Vérification du fret net

La formule de vérification du fret net est :
Fret net = Fret de base (1+taux de BAF)(1+taux de CAF)(1+taux de CSP)(1- taux de la Ristourne).
Nous avons le résultat suivant :
Fret net = 55 250 (1-3%)(1+2%)(1+3%)(1-10%)
Fret net = 55 250 x 0,97 x 1,02 x 1,03 x 0,9 = 50 673,85245 USD.
Après la vérification, nous affirmons que le fret net calculé est exact. Car, nous avons obtenu le même résultat.
Nous savons calculé le fret net maritime en conventionnel.

Nous avons aussi rédigé deux articles relatifs à la vente. Je vous invite à consulter ces articles.

Le prochain article expliquera la méthode de calcul du fret en conteneur.

Pour finir, je vous remercie pour votre patience et attention particulière.

Vous avez l’honneur de commenter cet article.

Je mets à votre disposition un formulaire de contact.

Inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir des articles qualitatifs qui répondront à vos préoccupations.